Guide ETF Bourse 2024

Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur les ETF Bourse grâce à ce guide complet ! Avantages, inconvénients, critères de sélection des trackers, je vous dévoile tout !
Matthieu Louvet
Matthieu Louvet
Investir Bourse Guide complet ETF Sinvestir.Fr
Table des matières
Formation 100% offerte

Apprendre à investir en Bourse, protéger votre avenir financier et générer des revenus passifs
(même en partant de zéro et sans connaissance).
OFFERT

Vous avez toujours pensé qu’investir en Bourse consistait à passer des heures à choisir les meilleures actions ? Vous croyez qu’il est nécessaire de regarder les bilans comptables des entreprises et d’analyser des graphiques avec des indicateurs et des courbes dans tous les sens ?

Détrompez-vous ! Investir de façon active, en choisissant ses actions une par une (le stock picking) ou à court terme (trading), ne sont pas les stratégies les plus performantes sur le long terme pour les particuliers (en plus d’être chronophage).

Au contraire, investir sur des ETF Bourse, qui sont des fonds d’investissement cotés en Bourse, peut vous permettre de battre plus de 90 % des investisseurs professionnels sur le long terme.

Au lieu de passer beaucoup de temps à sélectionner une par une vos actions en Bourse, les trackers vont vous permettre d’investir sur des milliers d’actions facilement afin d’avoir un portefeuille diversifié et de profiter de la performance du marché.

Cette stratégie s’appelle la stratégie passive et ne vous prendra que quelques minutes par mois. Historiquement, le marché a rapporté autour de 10 % annualisé brut.

Dans ce guide complet, je vous explique qu’est-ce qu’un ETF et j’aborde toutes les notions importantes à connaître pour investir dans des trackers. Nous verrons aussi les avantages et les inconvénients de la gestion passive, comment bien choisir et acheter ses trackers et pourquoi viser long terme.

C’est parti !

« Ne cherchez pas l’aiguille dans la botte de foin, achetez tout simplement la botte de foin. »

Quelle est la définition d’un ETF Bourse ?

Un ETF Bourse (Exchange Traded Fund) ou tracker est un fonds coté en Bourse. Nombreux d’entre eux représentent des fonds indiciels. C’est-à-dire qu’ils cherchent à répliquer le plus fidèlement possible l’évolution d’un indice boursier, que ce soit à la hausse ou à la baisse.

Par exemple, un ETF bourse sur l’indice S&P 500 va investir dans les 500 plus grandes entreprises américaines qui composent cet indice. Comme les trackers sont cotés en Bourse, vous pouvez acheter ou vendre une part d’ETF pendant les heures d’ouverture de Bourse, comme pour une action. 💻

Il existe beaucoup de types de trackers différents (actions, obligations, sectoriels, monétaires, immobilier, matières premières, etc.). Vous avez donc un large choix d’ETF (plus de 10 000 ETF existent aujourd’hui) et il est tout à fait possible de construire un portefeuille constitué à 100 % d’ETF.

Même pour ceux intéressés par les actions à dividendes, des ETF existent pour appliquer cette stratégie.

Comment fonctionne un indice boursier ?

Reprenons l’exemple du S&P 500. Cet indice va regrouper les 500 plus grandes entreprises américaines cotées en Bourse. Par conséquent, les entreprises non cotées ne comptent pas dans l’indice.

Ensuite, le poids de chaque entreprise dans l’indice va être déterminé par sa valorisation. Par exemple, Apple (l’entreprise la plus valorisée au monde) pèse près de 2 500 milliards de dollars à l’heure actuelle. Elle a donc un poids très important dans l’indice (environ 6 %).

Vous l’aurez compris, la pondération des entreprises sera drastiquement différente en fonction de leur capitalisation boursière. On peut le voir dans l’image ci-dessous, la 10e entreprise (Johnson & Johnson) ne pèse que 1,21 % dans l’indice, soit près de 5 fois moins qu’Apple.

etf Bourse
Les 10 premières lignes du S&P 500

Toutefois, il existe quelques indices qui répartissent la pondération de chaque entreprise en fonction de leur cours, et non de leur capitalisation boursière. C’est le cas de l’indice Dow Jones 30 (indice américain) et du Nikkei 225 (indice japonais).

Dans ce type d’indice, une entreprise cotée à 1 000 € sera représentée 10 fois plus qu’une entreprise cotée à 100 €.

Quelle est la performance d’un tracker indiciel ?

Beaucoup d’ETF Bourse sont des trackers indiciels. Par conséquent, leur mission est de répliquer de façon très fidèle l’évolution de l’indice de référence qu’il traque. Par exemple, sur l’ETF de Lyxor ci-dessous, nous pouvons voir que la différence de performance demeure très faible, mélangeant les 2 courbes qui sont alors difficiles à distinguer.

Révolution-ETF-Lyxor-tracking-proche-indice
La réplication d'un ETF Lyxor par rapport à son indice de référence

La performance d’un indice indiciel est donc à peu près égale à la performance de l’indice sous-jacent (dividendes réinvestis) si la réplication est bonne (c’est généralement le cas).

ETF action ou OPCVM : que choisir ?

Voici un tableau récapitulatif des différences entre les ETF Bourse et les fonds actifs en OPCVM (Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières).

Caractéristiques
ETF
OPCVM Classiques
But 🎯
Répliquer un indice boursier
Essayer de battre un indice boursier ⚔️
Type de gestion
Passive 🏖️
Active 😓
Frais de gestion par an 💰
Généralement entre 0,05 % et 0,50 %
Généralement compris entre 1 et 2,5 % ❌
Coté en bourse
Oui
Non
Transparence
Excellente.

On peut avoir accès aux entreprises qui composent l’ETF en permanence. 👌
Faible.

On ne sait pas ce qu’il a exactement dans le fonds (ou on le sait quelques mois plus tard).
Enveloppes fiscales ✅
PEA, CTO, PEA-PME, PER et assurances-vie
PEA, CTO, PEA-PME, PER et assurances-vie

Pour couronner le tout, en plus d’être beaucoup moins avantageux que les ETF indiciels, les OPCVM classiques qui essayent de battre le marché, n’y arrivent pas.

Sur le long terme, plus de 95 % des fonds actifs essayant de battre le S&P 500 n’y arrivent pas. Ainsi, vous avez une grande probabilité de tomber sur le fonds moins performant qu’un ETF indiciel en choisissant un fonds actif. Bien sûr, vous ne saurez pas à l’avance si le fonds va mieux ou moins performer qu’un ETF Bourse. 🔮

Quels sont les avantages d’investir en ETF ?

Et en tant qu’investisseur, vous hésiterez probablement entre la stratégie passive via les ETF et le stock-picking. Les études académiques et scientifiques montrent qu’une stratégie ETF est souvent le plus optimisée. Et ce pour plusieurs raisons…

Une grande diversification des trackers

L’atout principal des ETF Bourse est que vous bénéficiez d’une grande diversification.

En effet, si vous investissez dans un ETF World, vous achetez plus de 1 600 actions d’entreprises réparties dans 23 pays développés.

Ainsi, vous diversifiez autant les secteurs d’activité (énergie, agriculture, santé, etc.) que les secteurs géographiques (Amérique du Nord, Europe, Asie).

Diversification-Sectorielle-Géographique-ETF-MSCI-World
Diversification géographique et sectorielle de l’indice MSCI World

Comme vous investissez dans beaucoup d’entreprises, vous avez une performance intéressante tout en ayant une volatilité réduite. C’est le pouvoir de la diversification.

Une belle performance des ETF

Depuis sa création, en 1957, le S&P 500 a réalisé une performance de +10,43 % par an. En investissant sur un ETF S&P 500, c’est le meilleur moyen d’obtenir une performance la plus proche possible de celle de l’indice (dividendes réinvestis).

ETF S&P500 Total return depuis 1990
Le S&P 500 Total Return a rapporté 2260% de performance depuis 1990

De plus, comme nous l’avons vu dans l’introduction, les ETF Bourse sont très performants par rapport aux fonds actifs. Sur un horizon d’investissement de 20 ans, 94 % des fonds professionnels font moins bien que le S&P 500. Autrement dit, près de 19 fonds sur 20 échouent dans leur mission de battre le marché.

SPIVA gestion passive (ETF) vs gestion active
Sur 20 ans, 95,22% des professionnels ont fait moins bien que le marché (S&P 500)

Les frais attractifs des ETF

Ensuite, les frais des ETF Bourse sont très compétitifs. En général, leurs frais de gestion se situent entre 0,10 et 0,50 % par an. À savoir que ces derniers sont déjà pris en compte dans la performance de l’ETF. Vous n’avez pas à payer le fonds chaque année, mais les frais sont déduits directement de sa performance.

➡️ Ces frais sont très intéressants par rapport aux fonds classiques qui comportent généralement des frais autour de 2 à 3,5 % annuels.

Un autre avantage des ETF Bourse est que vous achetez plusieurs dizaines d’actions d’un seul coup, donc vous ne payez les commissions pour qu’un seul ordre de Bourse. Si vous deviez les acheter une par une, cela impliquerait pour vous probablement beaucoup plus de frais de courtage.

L’accessibilité des ETF

Les ETF Bourse sont très accessibles. Pour la plupart d’entre eux, le cours d’une part d’ETF est coté à quelques dizaines d’euros.

Ainsi, vous pouvez commencer à investir en Bourse avec peu d’argent. Vous pouvez même chez certains courtiers ouvrir un CTO ou un PEA à partir de 10 €. Pour savoir lequel choisir, pensez à lire mon article comparatif sur les courtiers en Bourse.

Ainsi, nul besoin d’avoir déjà un gros patrimoine pour commencer à investir, contrairement à ce que l’on entend souvent.

Amundi-PE-500-ETF-UCITS-Exemple
Exemple d’un ETF Amundi sur le S&P 500, qui est coté à une trentaine d’euros

Les ETF Bourse sont à la portée d’investisseurs débutants. Vous devez simplement être conscient des risques que vous prenez quand vous investissez et comprendre l’importance de la diversification. Vous devez aussi bien saisir les concepts de base de l’investissement et des marchés boursiers. Mais, je vous rassure, vous n’êtes pas obligé de devenir un expert en Bourse pour investir vos 1ers euros !

Enfin, vous pourrez investir en Bourse à travers les ETF dès votre plus jeune âge. Il est même possible d’investir en ETF pour vos enfants.

On peut également noter que l’investissement en ETF est très rapide à réaliser. Puisque, comme les trackers sont cotés en Bourse, quand vous passez un ordre, vous recevez en quelques secondes les parts d’ETF que vous avez achetées. La diversification de votre portefeuille est tout aussi rapide.

Les ETF sont fiscalement efficients

✅ Les ETF ont aussi comme avantage d’être fiscalement efficient, car vous pouvez en trouver beaucoup qui sont éligibles au PEA (comme pour l’ETF d’Amundi répliquant le S&P 500 ci-dessus).

Il est également possible de loger vos ETF dans une assurance-vie.

La fonction autonettoyante des ETF

Ce qui est pratique avec les indices boursiers, c’est qu’ils ont une fonction autonettoyante. Si on reprend l’indice S&P 500 comme exemple, celui-ci va toujours garder sa liste de 500 entreprises à jour.

Si une entreprise devient moins performante et que ses bénéfices chutent, elle sera automatiquement éjectée de l’indice et remplacée par une nouvelle entreprise plus prometteuse. 🌟

Jusqu’à présent, le S&P 500 a toujours battu ses précédents records et a une tendance haussière sur le long terme.

Ci-dessous, voici un graphique avec le Dow Jones 30, qui est un autre indice américain. Vous constaterez l’importante différence entre le vrai Dow Jones 30, qui est mis à jour régulièrement, comparé au Dow Jones 30 qui a gardé les mêmes entreprises depuis 1998.

dow-jones-30-indice-avec-et-sans-fonction-auto-nettoyante
Le Dow Jones 30 avec (en bleu) et sans (en rouge) fonction autonettoyante

La liquidité des ETF Bourse

Les ETF Bourse sont cotés en bourse et sont des investissements très liquides. Ce qui veut dire que vous pouvez en acheter et en vendre très rapidement (généralement en quelques secondes).

Pour les ETF, des équipes de market makers s’assurent de toujours proposer une liquidité importante et de garder un prix le plus proche possible de la vraie valeur de l’ETF.

Cependant, certains trackers répliquent des indices très spécifiques et parfois exotiques. Ces derniers ont une liquidité assez faible. Il faudra prendre en compte cet élément avant d’investir. En outre, pour avoir une idée de la liquidité d’un ETF Bourse, vous pouvez étudier la liquidité des actions sous-jacentes.

Par exemple, les actions du S&P 500 sont parmi les actions les plus liquides au monde.

La passivité des ETF

Les ETF indiciels ont pour autre avantage d’être gérés de façon automatisée, sans intervention de personnes physiques. Les émotions n’ont pas leur place dans la gestion des actions d’un ETF indiciel.

Avec un ETF indiciel, vous savez que le gestionnaire investit dans les entreprises qui composent l’indice. Donc, cela vous évite de tomber sur des gérants incompétents et d’être déçu à l’arrivée.

Ainsi, il est tout à fait possible d’investir correctement, tout en n’y passant que quelques minutes par mois grâce à la gestion passive et aux ETF. Pour en savoir plus, participez à la masterclass s’investir sur le développement de son patrimoine.

La transparence des ETF Bourse

Sur le site internet des émetteurs d’ETF, vous pouvez instantanément voir les entreprises qui composent l’indice répliqué et leur proportion au sein de celui-ci. Contrairement aux fonds classiques, qui actualisent la composition de leur fonds une fois par trimestre. En bref, vous savez dans quoi vous investissez. 👌

Composition-Amundi-ETF-10-premières-lignes
Composition des 10 premières lignes de l’ETF PE500

L’argent sur les ETF est sécurisé

Quand vous investissez dans des ETF Bourse, votre argent est en sécurité puisque la conservation des actifs est entièrement séparée de la gestion.

Ainsi, si la société de gestion (comme Amundi, BlackRock, etc.) fait faillite, vos actifs sont conservés et protégés auprès d’un dépositaire. Ce dispositif est encadré par la Loi sur les Placements Collectifs de Capitaux (LPCC).

Par ailleurs, les ETF sont soumis à de nombreuses réglementations européennes, notamment avec la directive UCITS.

En France, c’est l’AMF (l’Autorité des Marchés Financiers) qui veille à l’information des investisseurs et à la protection de leur épargne.

Logo-AMF-Autorité-Marchés-Financiers-Régulation-ETF
Logo de l’AMF (l’Autorité des Marchés Financiers)

Les ETF : un investissement recommandé

En effet, le monde académique, des prix Nobel de l’Économie et des investisseurs de légende soutiennent que la meilleure façon d’investir en Bourse est d’investir en se créant un portefeuille d’ETF Bourse.

Citations-Buffett-Bogle-Markowitz-Portefeuille-ETF
Citations de 3 grands investisseurs et académiciens

« Les fonds indiciels éliminent les risques liés aux actions individuelles, aux secteurs de marché et à la sélection des gestionnaires. »

“En investissant périodiquement dans des fonds indiciels, les investisseurs particuliers peuvent surpasser la plupart des professionnels de l'investissement.”

« L'investisseur intelligent achète et détient seulement un portefeuille bien diversifié en utilisant des ETFs »

Côté académique, en 2013, Eugene Fama a obtenu le prix Nobel de l’Économie à propos de ses travaux sur l’efficience des marchés. Cette théorie a apporté beaucoup de preuves et de soutien à la gestion passive via les ETF.

L’efficience des marchés théorise que toute l’information disponible est déjà prise en compte dans le prix des actions, et ce, à chaque instant.

En d’autres termes, dès qu’une information financière est révélée aux investisseurs, l’opportunité d’investissement va disparaître quasiment instantanément, car elle sera intégrée dans les cours des actions. Ceci rend difficile, voire impossible, de réaliser des plus-values en choisissant ses actions une par une par du stock-picking. ❌

Quels sont les inconvénients des ETF?

Voyons maintenant les inconvénients d’investir dans des ETF Bourse. 👎

Les ETF ne donnent pas le droit de vote

Le 1er inconvénient des ETF est que vous perdez votre droit de vote (que vous gardez dans le cas où vous faites du stock picking). Comme les actions des entreprises sont détenues par la société de gestion, elle bénéficiera du droit de vote.

C’est tout ou rien avec les ETF

Les ETF ont comme autre inconvénient de garder toutes les entreprises de l’indice qu’ils répliquent. Ainsi, vous ne pouvez pas exclure une entreprise ou un secteur d’activité dans lequel vous ne voulez pas investir (comme le tabac, l’armement, le nucléaire, etc.). Certains ETF proposent des filtres, notamment ESG/ISR (Investissement Socialement Responsable). Pour en savoir plus, n’hésitez pas à visionner ma vidéo sur comment investir dans l’écologie.

Les ETF sont des produits risqués

Bien évidemment, comme les trackers investissent dans des actions, des obligations, ou d’autres produits financiers, il s’agit de produits financiers risqués. Par conséquent, investir dans les ETF comporte une part de risque et votre capital n’est pas garanti.

Pour les ETF Bourse sur des devises étrangères, vous devrez aussi prendre en compte le risque de change, qui peut vous être favorable ou défavorable. Cela dépendra de l’évolution des différentes paires de devises (comme les paires EUR/USD, USD/CAD, CHF/GBP, etc.).

Évolution-paire-usd-eur-taux-de-change-ETF
Évolution de la paire EUR/USD depuis plus de 30 ans

De plus, certains ETF sont plus risqués que d’autres. Il existe des ETF spéculatifs, des ETF à effet de levier inverse, des ETF gérés activement, etc. Encore une fois, bien choisir ses ETF est primordial.

Les restrictions géographiques des ETF

Certains trackers ne sont vendus que dans certaines régions ou certains pays. Par exemple, il existe des ETF Bourse qui ne sont accessibles qu’aux investisseurs américains (comme l’ETF VOO de Vanguard par exemple). Cela a été décidé avec la règlementation MIF-2.

En tant qu’Européen, il faudra investir dans des ETF qui ont la mention UCITS (Undertakings for Collective Investments in Transferable Securities).

Une pondération des entreprises inégale

La plupart des indices ont une pondération de chaque entreprise qui est proportionnelle à leur capitalisation boursière. Ainsi, au sein du S&P 500, Apple représente 7,1 % de l’indice à elle toute seule. À l’inverse, d’autres entreprises, qui ont une valorisation mince, constituent moins de 0,20 % de l’indice.

Par ailleurs, si vous souhaitez éviter ça, sachez que certains ETF (libellés Equal Weight) proposent une réplication avec une pondération égale pour chaque entreprise. Dans le cas du S&P 500, comme il y a 500 entreprises, chacune d’entre elles sera pondérée à 0,20 %.

Investir dans les trackers est ennuyant

Dommage pour vous, mais investir en ETF n’est pas très amusant. Vous ne pourrez pas briller en société en disant que vous investissez dans la dernière action à la mode.

En effet, quand vous investissez dans des ETF, il suffit juste d’en sélectionner quelques-uns qui couvrent des zones géographiques différentes et après le travail est terminé. Vous n’avez plus qu’à renforcer vos positions régulièrement et à regarder votre patrimoine grandir lentement.

Mais, je vous rassure, cela est une très bonne pratique. Parce que justement, en Bourse, moins on fait d’aller-retour sur les marchés, plus on augmente nos chances de gagner !

« Investir devrait plus être comme regarder de la peinture sécher ou regarder l’herbe pousser. Si vous voulez de l’excitation, prenez 800$ et allez à Las Vegas. »

Un ETF peut fermer

Si l’ETF Bourse est délisté, à cause d’un manque d’intérêt des investisseurs ou d’une mauvaise performance sur le long terme, l’émetteur donne un préavis d’au moins 30 jours. De cette façon, les investisseurs ont le temps de trouver un autre ETF ou de modifier leur stratégie d’investissement.

À la fin du préavis, vous recevrez le montant de vos parts d’ETF en espèces, qui sera équivalent à la valeur de votre investissement au jour de la liquidation de l’ETF. Toutefois, le fait qu’un ETF soit délisté reste relativement rare, mais il faut garder en tête que cela peut arriver.

Voyons dès à présent les différents types de frais d’un ETF. 🧐

Voici finalement un tableau récapitulatif des avantages et inconvénients des ETF Bourse :

Avantages
Inconvénients
Une diversification massive 👌
Pas de droit de vote ❌
Des frais très compétitifs 💸
C'est tout ou rien : vous ne pouvez pas exclure certaines entreprises
Un produit financier accessible ✅
Les ETF sont risqués (comme tout investissement) 📈
Une liquidité importante ➡️
Certains ETF ne sont pas accessibles aux investisseurs français 😥
Investissement très passif 🏖️
Une pondération des entreprises inégale ⚖️
La transparence : on sait dans quoi on investit son argent
Les ETF peuvent être délistés 👋
Votre argent est sécurisé et protégé 🔒
C'est un investissement ennuyant 🥱
Possibilité d'investir via un PEA 👍
/
Fonction auto-nettoyante : ne garder que les meilleures entreprises en permanence ⭐
/

Quels sont les frais d’un ETF ?

Il existe 3 frais différents pour les ETF Bourse, qui sont :

  • les frais de gestion ;
  • Les frais de courtage ;
  • Le spread.

Les frais de gestion d’un ETF

Il s’agit de l’ensemble des frais de gestion d’un ETF. Ces derniers sont automatiquement déduits de la performance d’un ETF. Ainsi, la performance est toujours indiquée nette de frais. Comme nous l’avons vu précédemment, ces frais oscillent en moyenne entre 0,05 et 0,50 %.

À noter que les ETF thématiques (comme sur l’eau, la cybersécurité, les voitures électriques, etc.), ont généralement des frais supérieurs à 0,50 %. Il en est ainsi, car le travail d’analyse effectué par le gérant du fonds est beaucoup plus important que pour un fonds indiciel, comme le S&P 500. 💸

ETF-Lyxor-PEA-EAU-Frais-De-Gestion
ETF Lyxor PEA EAU et ses 0,60 % de frais de gestion

Les frais de courtage d’un ETF Bourse

Lorsque vous achetez un ETF sur les marchés, vous passez un ordre d’achat ou de vente. Mais, cet ordre entraîne des frais, que l’on appelle des frais de courtage. Ces derniers varient beaucoup en fonction des courtiers.

Ils peuvent être plus ou moins élevés en fonction du montant de la transaction, de la fréquence à laquelle vous passez des ordres de bourse et des places boursières où l’ordre est exécuté.

Ainsi, le choix de votre courtier pour investir dans des ETF est crucial.

Le spread d’un ETF Bourse

Certains courtiers se rémunèrent en fonction du spread (ou écart en français). Le spread sur un ETF s’agit de la différence entre le cours affiché par le courtier et le cours de votre ordre exécuté. Par exemple, si un ETF est coté à 100 €, il sera marqué dans votre carnet d’ordres que votre ordre a été exécuté à 100,50 € ou à 101 €.

Dans ce cas, le courtier prend une commission de 50 cents dans le 1er cas et une commission d’1 € dans le second cas.

À savoir que les courtiers peuvent vous facturer soit des frais de courtage, soit des frais de spread, soit les deux simultanément.

Les frais des ETF vs les frais des fonds traditionnels

Si l’on compare les frais des ETF Bourse aux frais des fonds traditionnels qui proposent de la gestion active (2 à 2,5 % en moyenne), les ETF sont beaucoup plus compétitifs. Comme vous l’aurez compris, les ETF permettent d’investir à moindres frais grâce à leur gestion passive, et rémunèrent davantage que les fonds classiques en gestion active.

Avec les intérêts composés, ces économies sur les frais deviennent rapidement conséquentes. On part du principe qu’un OPCVM classique et un ETF ont la même performance. Pour un ETF, si l’on investit 500 € par mois, à un taux de rendement annuel de 8 %, on obtient au bout de 30 ans, 745 179 €.

Mais, dans le cas d’un OPCVM en gestion active, si l’on effectue la même simulation avec 6,5 % de rendement annuel, au bout de 30 ans, on ne se retrouve qu’avec 553 089 €. Soit 192 090 € (ou 25 % de gains) en moins, pour 1,5 % de rendement inférieur.

➡️ Tout comme les intérêts composés sont puissants quand ils sont ajoutés, ils sont tout aussi destructeurs quand ils sont soustraits. Ainsi, les frais d’un placement ont un impact beaucoup plus important que ce que l’on croit.

10-000-euros-investis-10%-par-an-frais-ETF
Voici l'impact énorme des frais sur 10 000 € investis à 10 % par an

En plus, si vous optez pour des ETF distribuant plutôt que capitalisant, vous aurez des impôts supplémentaires à payer. Ce qui réduira encore plus votre performance globale.

Si vous n’avez rien compris de la phrase précédente, ce n’est pas grave, car nous allons voir dès maintenant la différence entre ces 2 types d’ETF Bourse.

Quels sont les différents types d’ETF ?

Nous allons voir 3 types d’ETF Bourse différents et ce que cela change pour vos investissements. Nous parlerons tout d’abord des ETF capitalisant et distribuant, puis des ETF à réplication physique et synthétique, et enfin, des ETF hedgés.

Les ETF capitalisants et distribuants

Un ETF capitalisant est un ETF dans lequel tous les dividendes versés sont réinvestis dans le fonds par le gestionnaire du fonds et sans frais. Vous gagnez de l’argent en effectuant une plus-value, à la revente de cet ETF. Ces ETF portent souvent la mention « Acc » pour Accumulative.

Tandis qu’un ETF distribuant vous versera directement les dividendes qu’il touche. Vous recevrez régulièrement des liquidités et vous pourrez en faire ce que vous voulez. Ces ETF sont généralement libellés « Dist » pour Distributive.

Pour ma part, je préconise les ETF capitalisants, et cela, pour 3 raisons.

1.    Les ETF capitalisants réinvestissent directement les dividendes dans le fonds

En réservant directement les dividendes dans le fond, les ETF capitalisants vous permettent de passer moins d’ordres. Cela vous fera économiser des frais de courtage. De plus, cela s’effectue automatiquement, donc vous n’avez pas besoin d’y penser. 😉

2.    Les sociétés de gestions payent des impôts sur le revenu et des prélèvements sociaux de manière allégée

Les sociétés de gestion vont payer des impôts sur le revenu et des prélèvements sociaux, mais de façon allégée.Parce qu’elles optimisent leur fiscalité en mettant l’ETF dans des pays comme le Luxembourg ou l’Irlande. Elles vont même parfois surperformer l’indice NR (Net Return), qui est l’indice de dividendes nets réinvestis. Cela fait une grande différence, surtout sur un compte-titres ordinaire (CTO), où les dividendes sont taxés à 30 %. Ainsi, en étant capitalisés, les dividendes ne passent pas par votre compte espèces et retournent directement dans le fonds. Par conséquent, ils ne sont pas taxés et votre performance est optimisée !

3.    Les ETF capitalisants sont beaucoup plus nombreux que les ETF distribuants.

Comme ces derniers sont en quantité moindre, vous aurez souvent un choix restreint ou des frais de gestion plus élevés par rapport à un ETF capitalisant.

Le seul avantage des ETF distribuants est que ce type de tracker vous permettra de vous verser un complément de revenus régulier. Donc, nous vous recommandons ce type d’ETF si cela est votre objectif.

Les ETF à réplication physique, partielle et synthétique

Voyons désormais la différence entre les ETF à réplication physique, partielle et synthétique. 🔎

Les ETF à réplication physique vont répliquer la performance de leur indice de référence en achetant les mêmes titres qui composent l’indice et dans les mêmes proportions. C’est comme si vous achetiez la totalité des titres qui composent l’indice.

Il existe aussi la réplication partielle, où l’indice tente de reproduire la performance de l’ETF en investissant dans une partie des entreprises qui composent l’indice. Par exemple, pour l’indice Russell 2000, qui regroupe 2 000 petites capitalisations américaines, un ETF à réplication partielle investira dans les 500 ou 1 000 premières capitalisations.

Par conséquent, seules les actions les plus représentatives auront une grande part dans la performance. Ce type de réplication permet de réduire considérablement les frais de gestion, tout en ayant une performance proche à l’indice de référence. 🚀

Quant aux ETF à réplication synthétique, ce mode de réplication est fondé sur l’utilisation de swaps. Pour ceux qui se demandent, un swap est un contrat financier qui permet d’échanger la performance de deux actifs.

ETF physique vs synthétique
Les trois types de réplication d’un ETF

Le fonctionnement d’un ETF synthétique

Imaginons qu’une banque A possède un ETF A et une banque B détient un ETF B, alors elles peuvent toutes les deux contracter un swap pour échanger la performance de leur ETF.

Ainsi, pour les ETF à réplication synthétique, l’ETF va investir dans un panier d’actions qui ne correspond pas àl’indice de référence. Mais grâce à un swap, l’ETF pourra échanger la performance de son panier d’actions avec celle de l’indice de référence.

Pour prendre un exemple, un ETF qui réplique le S&P 500 et éligible au PEA va investir dans des actifs européens à hauteur de 75 % minimum, pour être éligible. Puis, il va échanger la performance de son panier d’actions contre la performance d’actions américaines du S&P 500.

Ce type d’ETF permet notamment d’investir dans des indices du monde entier via un PEA, tout en profitant des avantages fiscaux de cette enveloppe.

Les risques des ETF à réplication synthétique

Comme les ETF à réplication synthétique ont un fonctionnement particulier, il existe des risques qui lui sont propres. Voyons ensemble ces risques et pourquoi ils sont peu alarmants.

Tout d’abord, on retrouve la faillite de la contrepartie qui représente le risque de faillite du tiers détenteur du swap. Si jamais cela devait se produire, sachez que votre ETF ne disparaîtrait pas. Il suivra tout simplement les actifs qu’il détient, donc cela reviendra à un ETF européen.

Ensuite, les contreparties se donnent la peine d’améliorer la transparence des swaps. Ainsi, aujourd’hui, il est assez facile de trouver ces informations dans la documentation de l’ETF. Donc, vous savez précisément dans quoi votre ETF est investi et comment il fonctionne. En outre, la société de gestion prévoit souvent plusieurs contreparties pour limiter ce risque.

À noter que les règles européennes (UCITS) limitent le poids du swap à 10 % d’une part d’ETF. Donc, dans le pire des cas, si le détenteur du swap venait à faire faillite, vos pertes seraient de 10 % maximum.

Certains parlent aussi du risque de faillite de l’émetteur. Mais rassurez-vous, ce risque est très faible. Comme les émetteurs (Amundi, Lyxor, etc.) sont des filiales de grandes banques, ils ne risquent pas de faire faillite brutalement. 🏦

Par ailleurs, un ETF a sa propre identité juridique, qui est indépendante de l’émetteur. Donc, même si l’émetteur faisait faillite, votre ETF ne serait pas fermé.

Pour finir, si vous avez encore des doutes, sachez que les titres sont gardés chez des dépositaires de fonds, qui sont de grandes institutions financières. Vous l’aurez compris, j’apprécie les ETF à réplication synthétique. Parce que c’est fiscalement très efficient quand on les loge dans le PEA. Cela vous permet d’investir dans le monde entier tout en optimisant votre fiscalité.

Les ETF hedgés en devise

Pour finir, les ETF dits  hedgés  sont composés de produits financiers qui vous couvrent contre les risques de change. Les taux de change peuvent fortement affecter votre performance finale, en fonction des devises dans lesquelles vous investissez et de leur évolution dans le temps.

✅ Ainsi, vos performances s’expriment toujours pour une devise donnée.

Prenons un tracker S&P 500 composés d’actions d’entreprises américaines cotées en dollars est sensible à l’évolution du cours Euro/Dollar. Par exemple, en 2021, la performance du S&P 500 en dollars était de 28,16 % et de 37,89 % en euros.

Pourquoi ? Parce que sur l’année 2021, la paire EUR/USD a fortement baissé. Elle est passée de 1,20 à 1,10. Ainsi, au début de l’année, 1,20 $ était équivalent à 1 €, tandis qu’à la fin de l’année, il ne fallait plus que 1,10 $ pour avoir 1 €.

Dans ce cas de figure, le dollar s’est apprécié face à l’euro. Si maintenant, l’euro s’était apprécié face au dollar, vous auriez une performance moindre sur le S&P 500 en euro, par rapport au S&P 500 en dollar.

Parité-EUR-USD-5-ans-ETF-Hedgé
Évolution de la paire EUR / USD sur les cinq dernières années