ETF S&P 500 : Top 2024 [guide complet]

Quels sont les meilleurs ETF S&P 500 sur PEA, CTO et AV à avoir dans son portefeuille en 2024 ? Lisez le guide pour en savoir plus !
Picture of Matthieu Louvet
Matthieu Louvet
Indice S&P 500 les meilleurs ETF
Table des matières
Formation 100% offerte

Apprendre à investir en Bourse, protéger votre avenir financier et générer des revenus passifs
(même en partant de zéro et sans connaissance).
OFFERT

Vous connaissez sûrement le CAC 40, principal indice boursier français. Mais connaissez-vous bien l’indice phare des États-Unis (et même l’indice le plus regardé au monde) : le S&P 500 ?

En termes de capitalisation boursière, l’indice français représente 3 % sur la scène mondiale, contre 52 % pour son homologue américain. Bien que de nombreux Français se focalisent sur leur indice national, découvrez pourquoi il est pertinent de regarder au-delà des frontières de l’Hexagone. Pour investir sur un indice boursier, le mieux est d’opter pour un ETF. Voyons aussi comment et pourquoi investir avec un ETF S&P 500.

ETF S&P 500 : qu’est-ce que c’est ?

Passé et présent du S&P 500

Un ETF S&P 500 est un fonds d’investissement qui investit dans un panier d’actions ou d’obligations, de façon diversifiée. Le 1ᵉʳ indice S&P fut créé en 1923 aux États-Unis, conjointement par le Standard Statistical Bureau et Poor’s Publishing. Il couvrait 233 entreprises. Par la suite, les deux sociétés ont fusionné pour donner S&P : Standard and Poor’s.

L'indice S&P 500 regroupe les 500 plus grosses capitalisations boursières du pays. Les 1ères lignes sont bien connues : Apple, Microsoft, Amazon, Nvidia et Google. L’indice couvre à peu près 80 % de la capitalisation boursière de la nation.

Indice S&P 500 : un poids lourd de la finance mondiale

Les secteurs d’activité couverts par ces 500 constituants sont très variés : informatique, santé, finance, consommation de base et discrétionnaire, communication, énergie, immobilier, etc. Ce qui en fait un indice large, contrairement au Nasdaq 100, bien plus concentré sur les valeurs technologiques (Apple, Amazon, Netflix, Paypal, Facebook…). L'indice S&P 500 est considéré comme le plus représentatif de la santé boursière des grosses entreprises cotées des États-Unis. Fin août 2023, sa capitalisation boursière totale (total market cap) est de 37 500 milliards de dollars, environ la moitié de la capitalisation boursière mondiale.

Entrée d’une entreprise dans le S&P 500

Pour faire partie de cet indice, une entreprise cotée doit, entre autres, justifier d’une capitalisation boursière de 14,5 milliards de dollars. En clair : le nombre de ses actions en circulation, multiplié par leur prix unitaire, doit au moins égaler ce montant. C’est ce que l’on appelle des big caps, ou grosses capitalisations.

L’indice est rééquilibré tous les 3 mois. Un travail de sélection est donc opéré par des experts, dont profitent directement les ETF qui répliquent sa performance. En optant pour un ETF S&P 500, l’investisseur n’a donc pas à se soucier de la santé des entreprises qui le composent. Ainsi, à la suite du scandale de la Silicon Valley Bank qui a fait faillite début 2023 en Californie, l’entreprise SVB Financial Group a été évincée de cet indice.

Comment investir sur l'indice S&P 500 ?

L'investissement sur un indice via un fonds

On ne peut pas investir directement sur un indice boursier. Ce dernier constitue simplement un indicateur d’un segment donné. Ainsi, le CAC 40 nous renseigne sur la capitalisation totale des 40 plus grosses sociétés françaises cotées en bourse. Prenons un autre exemple, plus spécifique : l’indice MSCI ACWI IMI Food Revolution. Ce dernier se concentre sur les sociétés qui tentent d’améliorer la façon dont la nourriture est produite et consommée. Dans le top 10, on retrouve Bayer et Danone.

Afin d’investir sur un indice, il faut passer par un fonds d’investissement. Il s’agit d’une entreprise constituée de gérants professionnels qui investit l’argent des clients, sur les entreprises qui composent l’indice. Dans le cas d’un fonds indiciel (comme un ETF), cette répartition se fera au plus près de la composition de cet indice.
Ainsi, 100 € investis sur un ETF S&P 500 seront répartis selon les poids exposés plus bas dans cet article : 7,16 € sur Apple, 6,51 € sur Microsoft, etc.

Les meilleurs fonds indiciels S&P 500 : les ETF

Tout fonds facture des frais de gestion. Mais ceux des ETF sont bien plus faibles que ceux des fonds classiques, qui prennent des libertés par rapport à l’indice (gestion de conviction). En moyenne, ces frais de gestion s’élèvent à 0.3 % par an pour un ETF, contre 2 % par an pour un fonds classique.

L’investisseur a également la possibilité d’acheter un à un les titres composant l’indice. Cette tâche se révèle laborieuse et inefficace pour plusieurs raisons. Le portefeuille résultant s’écartera nécessairement de la composition de celui-ci. De plus, elle se montre coûteuse, car il faut passer de nombreux ordres en Bourse (achats en ventes), et fait face à un problème de spread. En effet, un titre peu liquide (qui intéresse peu d’investisseurs), affichera un gros écart de prix entre la vente et l’achat. Ce qui aura pour effet de gonfler les frais de transactions.

Les investisseurs les plus aventureux peuvent aussi investir sur les constituants au travers de produits dérivés, comme les contrats futures. Instruments de spéculation risqués, ces derniers ne sont pas adaptés aux investisseurs particuliers. Les recherches académiques sont convergentes sur ce sujet : le mieux est d’investir sur un ETF indiciel, qui réplique au plus près la performance de l’indice. Illustration avec le top 5 du S&P 500.

ETF et fonds classique
ETF S&P 500 : L’ETF réplique l’indice, contrairement au fonds classique

Mais d’abord, comment cet indice a-t-il performé ?

Quelle est la performance historique d’un ETF S&P 500 ?

Entre sa création en 1957, et 2023, sa performance annualisée est de 10,25%. Concrètement, 100 $ investis dès 1957 seraient devenus 62 000 $ en 2023, brut d’inflation, et dividendes réinvestis.

Faisons désormais un focus sur un passé plus récent, entre janvier 2000 et juillet 2023.
Profitons-en pour comparer le S&P 500 au CAC 40 (tous 2 avec dividendes réinvestis).

S&P 500 et CAC 40
S&P 500 et CAC 40 (source : Curvo)

Sur cette période, les performances annualisées de l'indice S&P 500 et du CAC 40 ont été respectivement de 6,7 % et 4,53 %. 1000 € investis au début seraient devenus 4560 €, contre 2820 €.

Quelle est la diversification géographique d’un ETF S&P 500 ?

Comme indiqué, l'indice S&P 500 est purement américain. Certains pensent qu’il suffit néanmoins d’investir sur ce dernier, tant les entreprises américaines rayonnent partout sur le globe. En effet, certaines d’entre elles vendent des produits partout dans le monde, comme Apple. Une zone économique en difficulté n’impactera donc pas les ventes dans les autres pays.

Même s’il est vrai que les marchés financiers sont devenus bien plus corrélés qu’avant, il est cependant raisonnable de maintenir une diversification géographique. Un exemple simple est le MSCI World qui permet de s’exposer très facilement à 23 pays développés, via un seul ETF.

Quelles sont les 10 principales positions d’un ETF S&P 500 ?

Les 10 premières lignes d’un indice sont souvent utilisées pour jauger la concentration de celui-ci. 30 % ici, ce qui est assez élevé. Pour le MSCI World évoqué plus haut, elle est de 16 %.

Position
Entreprise
Ticker
Poids indice (%)
1
Apple
AAPL
7.16
2
Microsoft
MSFT
6.51
3
Amazon
AMZN
3.22
4
Nvidia
NVDA
3.09
5
Alphabet (A)
GOOGL
2.1
6
Alphabet  (C)
GOOG
1.81
7
Tesla
TSLA
1.74
8
Berkshire Hathaway
BRK.B
1.72
9
Meta
META
1.71
10
Unitedhealth Group
UNH
1.24

Les 1ers noms font quotidiennement la une des médias, ce qui peut nous donner une certaine impression de familiarité avec cet indice. C’est peut-être aussi ce qui pousse certains investisseurs à faire du stock picking, en choisissant uniquement Apple, Google et Tesla. Hélas pour eux, cette approche sous-performe l’indice dans la grande majorité des cas.

Quelle est la diversification sectorielle d’un tracker S&P 500 ?

Celle-ci indique le niveau de diversification d’un indice au sein des différents secteurs d’activité. Plus ils sont nombreux, plus l’indice est diversifié. Supposons qu’une nouvelle loi impacte fortement le secteur de la santé, seuls 13.1% du portefeuille investi sur le S&P 500 seraient directement pénalisés. Un investissement sur un ETF thématique de la santé aurait, quant à lui, subi de plein fouet ce revers.

Secteurs du S&P 500
Secteurs de l'indice S&P 500. Source : site S&P

Partie intégrante d’un indice large, une grande diversification des domaines d’activité signifie qu’un pari n’est pas tenu sur un secteur en particulier. On notera toutefois un lourd poids de l’informatique : ceci est dû aux très importantes capitalisations boursières des GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft).

Comment touche-t-on les dividendes dans un ETF S&P 500 ?

L’indice S&P 500 en lui-même ne verse aucun dividende. Les entreprises qui le composent peuvent, si décidé lors des assemblées générales des actionnaires, en verser aux actionnaires. Si tel est le cas, le dividende se détache de l’action. Cette dernière valait 100 $ hier à la clôture et un dividende de 10$ par action a été détaché cette nuit. Aujourd’hui à l’ouverture des marchés, cette action ne vaudra plus que 90 $. Chaque actionnaire aura empoché 10 $ par action, avant imposition potentielle.

On distingue donc 2 types d’ETF :

  • ETF distribuant : les dividendes détachés sont versés à l’investisseur, qui en fait ce qu’il veut ;
  • ETF capitalisant : ceux-ci sont automatiquement réinvestis par le gérant, au sein de l’indice en question.

En situation d’activité (personne avec des revenus), il est pertinent d’opter pour un ETF capitalisant pour 2 raisons. Les dividendes étant réinvestis tout de suite, il n’y a pas de frottement fiscal (pas d’imposition). De plus, l’investisseur n’a à se soucier de rien (arbitrages, versements, passages d’ordre en Bourse…).

La différence entre ces 2 types d’ETF est plus facile à comprendre, appliquée aux 3 enveloppes fiscales décrites ci-dessous.

Quels sont les meilleurs trackers S&P 500 pour compte-titres ?

Le compte-titre ordinaire (CTO) est une enveloppe fiscale dotée d’une grande flexibilité, et peut accueillir des actions/obligations de tous bords. En contrepartie, elle ne bénéficie d’aucun avantage fiscal. La liste d’ETF S&P 500 éligibles au CTO est donc très vaste. Citons comme principaux candidats (la devise est l’Euro) :

ETF
ISIN
Politique dividendes
Encours du fonds (Millions d’€)
Frais de gestion
BNP Paribas Easy S&P 500 UCITS ETF EUR
FR0011550185
Capitalisant
1621
0.15%
Amundi S&P 500 UCITS ETF EUR (C)
LU1681048804
Capitalisant
2176
0.15%
iShares Core S&P 500 UCITS ETF
IE00B5BMR087
Capitalisant
60000
0.07%
Lyxor S&P 500 UCITS ETF - Dist (EUR)
LU0496786574
Distribuant
2312
0.07%
Invesco S&P 500 UCITS ETF
IE00B3YCGJ38
Capitalisant
13730
0.05%

Le S&P 500 étant l’indice phare du pays ayant le plus fort poids sur la scène mondiale, la concurrence entre gérants est rude. Ce qui explique des frais de gestion si bas. Un ETF CAC 40 coûte entre 0,2 % et 0,25 % par an, un ETF MSCI India (peu courant) entre 0,65 % et 0,85 % !

Dans un CTO, tout dividende perçu sur le compte espèces entraîne un frottement fiscal. Pour cette raison, un ETF distribuant doit être choisi en connaissance de cause. La plupart des investisseurs auront intérêt à opter pour un ETF capitalisant, qui réinvestit automatiquement les dividendes, sans passer par la case impôts.

Enfin, sur un plan opérationnel, on prendra garde à la valeur de la part des ETF proposés par le courtier. Passer un ordre en Bourse ne peut se faire que sur un nombre entier de parts (1, 2, 9…). L’ETF BNP vaut 21 € par part, celui d’Invesco 800 €. La granularité n’est pas la même. Pour de petits versements, on préférera des parts à faible coût, comme celles du fonds BNP. Dans tous les cas, l’ETF assurera sa mission : reproduire les variations du sous-jacent (ici, l’indice S&P 500).

Quels sont les meilleurs ETF S&P 500 pour PEA ?

Pour rappel, la législation du PEA restreint l’univers des supports éligibles. Seules les actions de sociétés établies dans l’Espace économique européen (EEE), ou dans l’Union européenne, sont admises. Les fonds doivent, quant à eux, respecter un minimum de 75 % d’actions satisfaisant à ce critère. Heureusement pour les investisseurs français, un instrument financier dérivé (le swap) permet toutefois de loger des fonds hors Europe dans un PEA. C’est le cas des ETF à reproduction synthétique.

Voici une liste d’ETF S&P 500, éligibles au PEA :

ETF
ISIN
Politique dividendes
Encours du fonds (Millions d’€)
Frais de gestion
BNP Paribas Easy S&P 500 UCITS ETF EUR
FR0011550185
Capitalisant
1621
0.15%
Lyxor PEA S&P 500 UCITS ETF - Capi
FR0011871128
Capitalisant
443
0.15%
BNP Paribas Easy S&P 500 UCITS ETF
FR0011550680
Distribuant
88
0.15%
BNP Paribas Easy S&P 500 UCITS ETF USD
FR0011550177
Capitalisant
1817
0.15%

Le PEA fonctionnant en vase clos (comme une assurance-vie), un ETF distribuant les dividendes ne déclenche pas d’imposition. Cependant, si l’investisseur veut les réinvestir, il lui faudra passer un ordre en Bourse, engendrant les frais de courtage afférents. Voici un exemple d'ETF Lyxor S&P 500 à mettre dans son PEA :

LYXOR PEA S&P 500 UCITS ETF - CAPI
ETF Lyxor S&P 500 pour PEA

Quels sont les meilleurs ETF S&P 500 pour Assurance-vie ?

En 3ème enveloppe fiscale de cette liste, nous retrouvons la plus courante, l’assurance-vie. Parmi les meilleures assurances-vie, on retrouve Linxea Spirit et Linxea Avenir. Chacun de ces 2 contrats propose un ETF S&P 500, listé respectivement ci-dessous (déjà mentionnés pour le CTO) :

ETF
ISIN
Politique dividendes
Encours du fonds (Millions d’€)
Frais de gestion
Amundi S&P 500 UCITS ETF EUR (C)
LU1681048804
Capitalisant
2176
0.15%
Lyxor S&P 500 UCITS ETF - Dist (EUR)
LU0496786574
Distribuant
2312
0.07%

Logé dans une assurance-vie, peu importe la politique des dividendes d’un ETF. Dans le cas d’un ETF distribuant, l’assureur les réinvestit directement sur le support concerné.

Est-ce qu’un simple ETF S&P 500 est suffisant dans son portefeuille ?

Comme vu précédemment, l'indice S&P 500 est très couvrant, aussi bien sous l’aspect de la capitalisation, que celui de la diversification par secteurs. Néanmoins, géographiquement, il se borne aux États-Unis. Malgré la portée internationale de ce puissant pays, il est opportun de dépasser ses frontières afin de diversifier encore davantage son portefeuille. Ce qui est très facile à faire, tant les ETF proposés par les courtiers étant variés (Europe, Asie, Japon, petites capitalisations…).

Faut-il rajouter les marchés émergents aux côtés du S&P 500 ?

Avec la mondialisation, les marchés financiers sont devenus plus corrélés depuis quelques années. Sur ce graphique, nous voyons l’évolution de deux indices, entre 2005 et 2022 : le S&P 500 (en rouge) et le MSCI Emergent (en bleu). Ce 2nd indice couvre 23 pays émergents (selon MSCI) dont la Chine, Taïwan, l’Inde et la Corée du Sud.

S&P 500 et MSCI Emergent
Indice S&P 500 et MSCI Emergent. Source : Curvo

La période 2005-2015 montre une corrélation entre les 2 courbes plus faible que dans l’intervalle 2015-2023, où les variations vont davantage de pair.
Les performances passées ne présument pas des performances futures, il en va de même pour les corrélations. L’investisseur avisé maintiendra donc une exposition variée au sein de son portefeuille.

En bref, l'indice S&P 500 fait partie des indices boursiers les plus importants au monde. Il sert de baromètre pour les marchés cotés aux États-Unis, dans la catégorie big caps. S’y exposer directement (ETF S&P 500) ou indirectement (exemple : ETF MSCI World) permet de capter une bonne partie de la richesse créée par ces entreprises internationales. Pour aller plus loin, il convient d’y ajouter d’autres zones géographiques pour parfaire la diversification de son portefeuille. Optimiser sa stratégie en choisissant les meilleurs courtiers et enveloppes fiscales est un plus indéniable.

Pour approfondir, vous pouvez suivre ma formation 100% offerte pour développer votre patrimoine, vous créer une source de revenus passifs et avoir toutes les connaissances nécessaires afin de naviguer avec confiance en Bourse.

6 commentaires

  1. Bonjour Mathieu
    Comment marche les intérêts composé sur un etf comme le sp500? Capital initial 10000€ et j’achète tous les mois 500€ de sp500. Première année taux 10% donc fin d’année j’ai 16000+ 1600€ donc 17600€. Si je ne vends pas les 1600€ de gain comment l’année suivante avec 5% mon capital sera calculé ?

    1. En théorie, si le S&P 500 fait 10%/an tous les ans, il se passerait cela :
      – Année 0 → 10 000€
      – Année 1 → 10 000€ + 10% de 10 000= 11 000€
      – Année 2 → 11 000€ + 10% de 11 000 si aucun gain n’est retiré = 12 100€
      – Année 3 → 12 100€ + 10% de 12 100 si aucun gain n’est retiré = 13 310€

      1. Bonjour matthieu disposant actuellement d’action qui me rapporte des dividendes devrais je vendre toutes mes positions et passé uniquement par des etf capitalisant ?

        1. Bonjour, il est difficile de te répondre sans connaitre ta situation personnelle. Si ton objectif est de maximiser les intérêts composés, les ETF capitalisant sont les meilleurs.

  2. Hello,

    Qu’en est-il du risque de disparition (liquidation, fraudes) de l’émetteur de l’ETF ?

    Les actifs sous gestion sont-ils à part et potentiellement revendables à un repreneur ?

    1. Hello,
      Les actifs sous gestion des ETF sont de la propriété des investisseurs, non des émetteurs qui ne sont que des intermédiaires. Si un émetteur fait faillite, l’ETF sera liquidé au prix de l’ETF ce jour-là et les fonds rendus aux investisseurs qui pourront alors réinvestir sur un autre ETF S&P 500.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Investir comporte des risques. S’investir n’est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causés suite à l’utilisation d’un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux cryptoactifs, aux actions ou autre sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d’entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Ce contenu n’est pas un conseil en investissement, comme tous les autres contenus de S’investir.

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page peut présenter des services ou des produits relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, le partenaire nous reverse une commission. Cela permet à S’investir de financer notre travail, nous permettant de continuer à vous proposer des contenus utiles. Il n’y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.

Téléchargez mon livre gratuitement en PDF
Trade republic
> Voir l’offre en cours
Linxea parrainage
> Voir l’offre en cours

Ces articles vont vous intéresser :

Quel est le Meilleur fonds euros pour investir ? S'investir

Classement du meilleur fonds euros en 2024

Le fonds euros est le support privilégié pour ceux qui recherchent la sécurité d’un capital garanti, investi de manière prudente. Il ne faut pas pour autant mettre de côté le rendement annuel ! Voici notre sélection avec le classement des meilleurs fonds euros en 2024.

Lire la suite »