Ces 3 gérants alertent sur un Krach boursier (et c’est une bonne nouvelle)

Krach boursier à venir ?

Ces 3 gérants alertent sur un Krach boursier (et c’est une bonne nouvelle)

J’ai une très bonne nouvelle pour vous ! Le marché boursier américain n’a pas connu de pire début d’année depuis 1962 avec sa chute de plus de 20 % depuis le 1ᵉʳ janvier.
Les marchés se cassent la figure et les gérants de Hedge Fund comme Ray Dalio, Cooperman, et Michael Burry voient une terrible récession à venir et de fortes chutes en bourse encore à venir, voir même un krach boursier.

Après des marchés très haussiers depuis mars 2020, on connait un marché boursier perturbé par l’inflation, le conflit en Ukraine, l’augmentation des taux, la fin de l’argent magique du Quantitative Easing. Mais aussi des actions qui se cassent la figure, un S&P 500, un CAC 40, un MSCI Emerging Market qui chutent de près de -20 % depuis le début de l’année.

Dans cet article, je vais vous expliquer pourquoi c’est une formidable nouvelle pour vos investissements, pourquoi vous ne devez plus avoir peur de ce genre de nouvelle. Vous saurez aussi comment faire pour en profiter, je vous donnerai cinq règles à respecter dans ces temps perturbés. 

Mais avant de voir tout cela, voyons ce que nous réserve la bourse dans les mois à venir, et voyons les alertes et les avertissements des gérants de plus gros Hedge-Fund de la planète.

Cet article existe aussi en format vidéo ci-dessous :

Table des matières
Michael Burry Portrait investisseur bourse krach boursier
Photo de Michael Burry

Michael Burry – Fondateur du Hedge Fund Scion Asset Management

Michael Burry est un investisseur connu notamment pour avoir anticipé la crise financière des subprimes en 2008. Le film “The Big Short” sur cette histoire l’a rendu mondialement célèbre. Michael Burry gère aujourd’hui le Hedge Fund Scion Asset Management avec lequel il gère près de 200 millions de dollars. Il a une vision très baissière sur l’avenir de la Bourse : il pense que la chute du marché n’est actuellement qu’à mi-chemin.

Scion Asset Management Logo
Logo du Hedge Fund Scio Asset Management

“Ajusté de l'inflation, le S&P 500 au premier semestre de 2022 est en baisse de 25-26 %, le Nasdaq en baisse de 34-35 %, Bitcoin en baisse de 64-65 %”, a tweeté Michael Burry. Pour lui, les marchés ne seraient qu’à mi-chemin de la baisse massive des marchés à venir, après un premier semestre sombre qui a marqué le pire depuis 1962 pour le S&P 500.

Dans un autre Tweet, Michael Burry explique que lorsqu’il y a un gros changement de paradigme après un pic spéculatif, le marché baisse généralement de 15 % de plus que sa précédente grosse baisse. 

Par exemple, le S&P 500 a baissé de 18 % de plus lors de la crise de 2002, comparé au creux de 1998 avec la faillite du fond LTCM, en encore, il a baissé de 14 % de plus en 2008 qu’en 2002. Il s’attend donc à une baisse de 15 % de plus que lors de la dernière baisse, c’est-à-dire lors de la chute en mars 2020, ce qui amènerait le S&P 500 autour de 1800 points. Ce qui correspond à une baisse de 62 % depuis son plus haut et une baisse de 53 % à partir des cours actuels.

Leon Cooperman – Gérant de Omega Advisor

C’est le pari de Michael Burry, mais c’est aussi le pari de Leon Cooperman, le gérant du fonds spéculatif Omega Advisor qui gère plus de 3,3 milliards de dollars, dont la majorité est sa fortune personnelle. Pour lui, les actions américaines ont encore un long chemin à parcourir. Il prédit que l'économie tombera dans une récession en 2023. Il s’attend à une baisse totale de 40 % sur le S&P 500.

Ray Dalio – Gérant du plus gros hedge fund de la planète

Ray Dalio, lui, le gérant du plus gros hedge fund de la planète : Bridgewater, a fait un pari fou de 10 milliards de dollars sur l'effondrement des actions européennes. Le gestionnaire de fonds spéculatifs a des positions short, donc de pari à la baisse, contre 28 entreprises européennes, notamment Total Energies, Axa, Allianz, Sanofi.

Ray Dalio Photo Investisseur bourse krach boursier
Photo de Ray Dalio

Ray Dalio pense que la proximité de l’Europe avec le conflit en Ukraine, la crise énergétique associée et l’inflation en Europe vont mener à une récession qui se ressentira dans les prix des actions.

Avec toutes ces prédictions, ces avertissements, vous vous dites sans doute que c’est une période compliquée pour l’investisseur en Bourse. Laissez-moi vous dire le contraire et vous expliquer pourquoi une forte baisse serait une super bonne nouvelle pour vos investissements.

Personnellement, toutes ces personnes annonçant des krachs boursiers ou des fortes chutes sont des personnes très optimistes pour nos portefeuilles boursiers et voient un avenir radieux pour nos investissements.

Parce que oui, si vous investissez actuellement sur les marchés financiers, des marchés qui baissent sont des marchés moins chers, probablement bien plus performants à long terme et des marchés bien moins risqués. Il faut arrêter de penser le contraire et arrêter de voir les cours dans le rouge comme une mauvaise nouvelle.

Plus les marchés montent, plus ils deviennent risqués, car potentiellement surévalués et enclins à une forte baisse. Et, plus les marchés baissent, moins ils deviennent risqués, car potentiellement sous-évalués et enclins à un joli rebond et de fortes hausses.

D'ailleurs, c'est exactement ce qu’il s’est passé entre 2000 et 2015 sur le S&P 500. En 2000, le S&P500 a lourdement chuté avec l’éclatement de la bulle internet. En 2008, le S&P 500 a de nouveau largement chuté de plus de 50 % à cause de la crise des subprimes. On appelle souvent la décennie 2000-2010 la décennie perdue. Pourtant, un investisseur long terme a beaucoup plus gagné que si le marché n’avait pas chuté.

En effet, un DCA (Dollar Cost Averaging), donc un investissement régulier sur le marché de 300 € par mois sur le S&P 500 entre 2000 et 2015 a rapporté un capital total de 114 890€ pour 57 600€ investis, soit 57 290€ de gains, avec un capital qui a donc doublé.

Si le marché n’avait pas chuté et avait simplement augmenté progressivement jusqu’au même niveau, le marché aurait eu une performance annualisée de 4,06 % par an. Le même investissement dessus n’aurait rapporté que 22 831€ de gains, plus de deux fois moins de gains qu’avec un marché qui a baissé à deux reprises et qui a permis d’acheter bas.

Tableau-récapitulatif-investissement-DCA
Investissement en DCA avec le S&P 500 "normal" vs le S&P 500 "haussier en permanence"

C’est contre-intuitif de prime abord, néanmoins, un investisseur long terme est un investisseur qui espère des marchés qui baissent pour acheter bas, et des marchés hauts dans 10, 15, 20 ans lorsqu’il vendra.

Évidemment, si aujourd’hui vous êtes vendeur, vous êtes en train de consommer votre portefeuille, alors vous ne pouvez pas vous réjouir d’une baisse, mais vous avez sans doute déjà protégé votre patrimoine et abaisser votre niveau de risque. Pour tous les autres qui sont acheteurs sur le marché, une baisse est une très bonne nouvelle pour vous.

Bien sûr, je fais exprès d’être un peu cynique et d’aller à contre-courant pour vous percuter et vous faire prendre conscience. Ce serait une bonne nouvelle pour vos investissements, mais pour autant, je ne souhaite aucune récession pouvant avoir des conséquences économiques très graves pour beaucoup de personnes. Je ne raisonne que sur le plan de vos investissements : il n’y a vraiment pas à s’en faire.

Du coup, j’ai compilé 3 règles à appliquer et à bien garder en tête en marchés baissiers et aussi en période de fortes volatilités :

Règle n°1 : Identifier une bulle

Première règle, identifier une bulle et une probable baisse des marchés est possible, mais savoir l’exploiter à son avantage pour son portefeuille et y arriver de manière régulière sur le long terme est une histoire complètement différente.

Aucun indicateur ne permet d’avoir une image exacte du comportement à venir du marché et qu’aucun indicateur ne permet de prédire la date d’un krach boursier.

Il ne faudra pas jouer au jeu des Hedge-Fund, car ce que l'on dit beaucoup sur Michael Burry, c’est qu’il a anticipé la crise de 2008. Ce que l'on dit beaucoup moins sur lui, c’est qu’il a historiquement expérimenté tout un tas de paris qui ont souvent échoué.

Récemment, il a shorté l’action Tesla, donc parié sur sa baisse, entre décembre 2020 et octobre 2021, alors qu'elle s’est envolée sur cette période de plus de 100 %. Ce pari a fait perdre des millions de dollars à la firme de Michael Burry. Même si l’action Tesla s’est ensuite effondrée, le timing de Michael Burry était très mauvais.

Cours de l'action Tesla
Évolution du cours de l'action Tesla entre 2017 et 2022 - Source : google.com

Et, même en 2006-2007, lorsqu’il anticipait la crise des subprimes de 2008 et qu’il commençait à parier à la baisse sur le marché immobilier américain, son timing avait aussi été déplorable. Il avait commencé à parier beaucoup trop tôt, et il a fait perdre beaucoup d’argent à sa société. 

Pour tout vous dire, il a failli mettre en faillite tout son fonds spéculatif. Il y a d’ailleurs plusieurs gérants qui avaient parié contre le marché immobilier en 2008, mais qui ont quand même fait faillite à cause d’un mauvais timing.

Les Hedge-Fund ont d’ailleurs en moyenne des performances assez médiocres : l’indice HFRI Equity est un indice large conçu pour saisir les performances des hedge-funds investissant en actions. Si on le compare sur les dernières années au S&P 500 ou même à un simple portefeuille passif 60 % en actions et 40 % en obligationsles Hedge-Fund ont eu du mal à tenir la course. 

Stiff competition
Comparaison entre le cours du S&P 500, un portefeuille 60-40 % et le HFRI - Source : bloomberg.com

Il faut en plus comprendre que beaucoup de Hedge-Fund ferment simplement par manque de performances. Et, ces Hedge-Funds fermés ne sont pas pris en compte dans les données agrégées de performance. La performance moyenne de ces derniers est dans la réalité encore moins bonne. Par conséquent, ne jouez pas au jeu des Hedge-Fund, ne spéculez pas. Et, ça, c'est en lien direct avec la deuxième règle que l'on va voir tout de suite.

Le Tableur Intérêts Composés Offert

Faites varier :

Obtenez directement la performance de vos investissements et le coût de la fiscalité !

Règle n°2 : Ne cherchez pas à anticiper le marché

Deuxième règle : ne cherchez pas à anticiper le marché car cela pourrait vous coûter très, très cher. Seulement quelques jours hors du marché parce que vous pensiez qu’il allait baisser peut complètement détruire votre performance. C’est ce que montre cette étude de Vanguard. 

Entre 1928 et 2021, il y a eu 23 300 jours de bourse sur le marché américain. Si parmi ces jours, vous ratiez uniquement les 10 meilleurs jours, votre rendement aurait baissé de 1,2 % par an. Si vous ratiez seulement les 30 meilleurs jours de Bourse, votre rendement aurait été divisé par deux.

Bilan-23000-jours-sp-500
Rendements annualisés du marché boursier de 1928 à 2021

Or, on le sait bien, avec les intérêts composés, faire 3,3 % de performance annuelle est absolument différent que de faire 6,2 % de performance annuelle. La différence de capital final sur 35 ans avec 300 € investis par mois est à peu près de 200 000€.

Simulation-300-euros-investis-bourse
Simulation de 300€/mois investis pendant 35 ans, en ratant les 30 meilleurs jours de bourse

Règle n°3 : Vous devez vous habituer à de telles nouvelles

Troisième règle : vous devez vous habituer à telles nouvelles et de telles annonces de peur et de krach boursier. Tous les mois et depuis des années, des articles, des tweets, des vidéos vous expliqueront que la prochaine crise arrive, que le prochain krach boursier est imminent. Certains en sont des spécialistes, les perma-bear et les catastrophistes. 

Leurs fonds de commerce est de jouer avec vos peurs. Et, évidemment, en le disant tous les ans, ils finissent forcément par avoir raison un jour. Cependant, suivre leurs conseils pourraient vous être très coûteux. Parce que si l'on avait écouté les perma-bear depuis 2010, on serait passé à côté d’une décennie exceptionnelle de performances en Bourse, avec un rendement de plus de 15 % par an sur le S & P500.

evolution sp 500 tr
Évolution du S&P 500 (dividendes réinvestis) de 1990 à 2020

Si vous souhaitez être un bon investisseur en Bourse, vous devez prendre du recul, être critique et prendre à contre-courant les vendeurs de peur. 

Gardez en tête ces deux principes :

  • Principe 1 : les marchés sont imprévisibles.
  • Principe 2 : Lorsqu'un gérant fait des prédictions à la hausse comme à la baisse, référez-vous au premier principe.

La question n’est donc pas de savoir quand va-t-il y avoir un krach boursier, mais comment réagir, comment s’en protéger et en profiter lorsqu'il sera vraiment là.

Une citation que j’apprécie beaucoup est :

Troisième règle : vous devez vous habituer à telles nouvelles et de telles annonces de peur et de krach boursier. Tous les mois et depuis des années, des articles, des tweets, des vidéos vous expliqueront que la prochaine crise arrive, que le prochain krach boursier est imminent. Certains en sont des spécialistes, les perma-bear et les catastrophistes. 

Leurs fonds de commerce est de jouer avec vos peurs. Et, évidemment, en le disant tous les ans, ils finissent forcément par avoir raison un jour. Cependant, suivre leurs conseils pourraient vous être très coûteux. Parce que si l'on avait écouté les perma-bear depuis 2010, on serait passé à côté d’une décennie exceptionnelle de performances en Bourse, avec un rendement de plus de 15 % par an sur le S & P500.

Beaucoup plus d’argent a été perdu par les investisseurs en tentant d’anticiper les krachs, plutôt qu’à cause des krachs eux-mêmes.

Peter Lynch

Juste en dessous de ce paragraphe, vous trouverez mon guide offert pour apprendre à investir en bourse et construire son portefeuille grâce aux ETF. J’ai aussi créé un programme complet d’accompagnement en ligne, je vous mets le lien juste ici.

Vous pouvez partager cet article à toutes les personnes autour de vous qui flippent actuellement pour leurs portefeuilles. 

Et, puis, en ces temps d’inflation, si vous souhaitez apprendre à épargner plus pour, par exemple, investir plus en ces temps de baisse, je vous laisse avec cette vidéo sur la stratégie 50/30/20.

Livre ETF Bourse avec bon sens de S'investir
Mon livre offert !

5 minutes par mois pour s'enrichir durablement grâce à la bourse et aux ETF.

+ de 200 avis Amazon
4.7/5

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AVERTISSEMENT :

Toutes les informations trouvées sur ce site, y compris les  documents, idées, opinions, points de vue, prédictions exprimées ou implicites, sont uniquement destinées à des fins d’information, de divertissement ou d’éducation et ne constituent pas un conseil en investissement. Considérez la pertinence de ces informations au regard de vos objectifs, de votre situation financière et de vos besoins, et demandez conseil à un professionnel le cas échéant. Matthieu Louvet – S’investir n’assume aucune responsabilité quant à toute décision d’investissement, de désinvestissement ou de conservation prise par l’investisseur sur la base de ces informations. Toutes les informations sur les performances sont historiques et ne constituent pas une garantie de résultats futurs. L’investissement est soumis à des risques, notamment la perte éventuelle du capital. Vous devez lire le Prospectus et le DICI avant d’investir. Aucune partie de ces documents/ressources/articles ne peut être reproduite sous quelque forme que ce soit, ou mentionnée dans toute autre publication, sans l’autorisation écrite expresse de Matthieu Louvet S’investir.

Recevez gratuitement votre kit d’investisseur ! Inclus :

  • L’Excel Intérêts Composés et Fiscalité pour simuler vos placements
  • Le livre “La Bourse avec bon sens” pour construire votre portefeuille d’ETF
  • Le Guide des 7 principes de l’investisseur gagnant
  • Ma newsletter privée d’une communauté de plus de 30 000 personnes
La bourse avec bon sens - Ebook ETF

Apprenez à épargner et investir en bourse efficacement

Recevez mon livre gratuitement

S'investir

Les mails privés de S'investir

La Bourse et les ETF accessibles à tous

Les stratégies avancées & les principes simples pour booster vos performances, diminuer vos risques et battre plus de 97% des investisseurs à long-terme.

Pas de spam | Confidentialité garantie | Possibilité de se désabonner à tout moment
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de vous inscrire à la newsletter pour être informé des nouveaux contenus de S’investir, des produits de ce site, et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité.

Recevez mes meilleurs conseils et analyses gratuitement par mail
(épargne, investissement, bourse, ETF, fiscalité, crypto …)

Le but ? Développer votre patrimoine financier, vos connaissances, minimiser vos risques et maximiser vos performances.