Stagflation & Récession : vers un krach ? Investir ou non ?

recession krach boursier article

Stagflation & Récession : vers un krach ? Investir ou non ?

Deux mots préoccupent tout le monde et reviennent beaucoup en ce moment : stagflation et récession.

Et c’est vrai que notamment avec la guerre en Ukraine qui devrait ralentir la croissance et accélérer l’inflation, l’explosion des prix du pétrole et des matières premières, les restrictions imposées aux exportations russes qui augmentent le risque de choc pétrolier, le risque de récession augmente en Europe et aux États-Unis.

C’est même l'histoire qui suggère que les flambées des prix du pétrole augmentent la probabilité d'une récession. Les récessions aux États-Unis par exemple se sont très généralement accompagnées d’une explosion des prix de l’énergie.

Au cours des 50 dernières années, chaque fois que les prix du pétrole, corrigés de l'inflation, ont augmenté de 50 % au-dessus de leur tendance, une récession a suivi.

Recession et prix pétrole USA
Pétrole au USA : Récession

Alors, c’était évidemment une des principales causes de récession lors des chocs pétroliers dans les années 70, ça l’est moins pour d’autres récessions qui peuvent trouver leurs causes principales ailleurs, comme l’éclatement de la bulle internet en 2000 ou la crise financière mondiale de 2008.

Il reste tout de même vrai que la flambée des prix de l'énergie laisse entrevoir une forte probabilité de récession puisque l’énergie est à la base de l’activité économique et que si faire son plein à la pompe coûte un bras, les gens vont moins dépenser et moins contribuer à l’activité économique.

C’est d’ailleurs ce qu’affirme Goldman Sachs qui voit une probabilité de récession aux États-Unis de 35%.

Outre la flambée du prix du pétrole et le conflit en Ukraine, d’autres signes inquiétants s’accumulent, notamment l’inflation qui bat des records sur 40 ans, la remontée des taux d’intérêts et la réduction du bilan des banques centrales et des problèmes sur les chaînes d’approvisionnement.

Du coup, le discours sur la récession et la stagflation est dans l'air depuis un certain temps et plane sur l'économie et les marchés financiers. Les risques s'accumulent et les investisseurs doivent se préparer.

Même avec tout ce qu’on entend, il manque une certaine mise au point sur ce qu’une récession signifie vraiment pour l'économie, pour les marchés Boursiers et pour votre portefeuille en Bourse. Une autre question se pose : est-ce encore le bon moment pour investir en Bourse ?

Cet article existe aussi en format vidéo :

Table des matières

Qu'est-ce qu'une récession ?

Déjà, il faut comprendre qu’une récession fait référence à une baisse importante de l’activité économique sur plusieurs mois, en général au moins pendant deux trimestres consécutifs.

Elle se remarque notamment grâce à une baisse du PIB réel, une baisse de la production, une baisse des ventes et une augmentation du chômage, ce qui peut avoir des conséquences assez dramatiques.

Récession PIB aux US
PIB négatif aux US

Voici la liste des dernières récessions aux États-Unis. Les économistes disent qu'il y a au total eu 33 récessions aux États-Unis depuis 1854 jusqu'à maintenant, soit en moyenne, une tous les 5 ans. Ce n’est donc pas un phénomène rare.

liste des dernieres recession
Liste des dernières récessions

Des exemples bien connus de récessions incluent la récession mondiale à la suite de la crise financière de 2008, celle liée à la crise sanitaire en 2020, et la Grande Dépression des années 1930. D’ailleurs, une dépression n’est rien d’autre qu’une récession sévère, profonde et durable qui dure plusieurs années.

Allons-nous vers une récession ?

Il est vrai qu’on peut se poser la question car l'inflation était déjà hors de contrôle et à son plus haut niveau depuis 40 ans avant que la guerre n'éclate et que les prix de l’énergie et des matières premières n’explosent encore plus. Comment cela ne se terminerait-t-il pas par une récession économique ?

Inflation USA bat des records
L'inflation aux Etats-Unis bat des records sur 40 ans

La probabilité d’une récession augmente aussi avec une augmentation de l’inflation et des banques centrales qui devront augmenter leurs taux, rendant l’emprunt plus cher, ralentissant donc l’activité économique financée par la dette.

Historiquement, des pics d’inflation à plus de 5% étaient généralement suivis d’une récession. C’est d’ailleurs malheureusement une manière d’atténuer l’inflation, puisqu’une récession fait en général baisser l’augmentation des prix.

Une situation avec les prix des matières premières et du pétrole très élevés, certains segments des marchés financiers en excès, une économie en surchauffe, une inflation hors de contrôle, finit généralement en récession.

Mais le gros problème est que prédire la récession avec un bon timing est très compliqué : parfois les récessions ont lieu après que l’inflation ait baissé, parfois, simultanément. Parfois les récessions ont des causes tout autre, comme une pandémie ou une crise financière. Et parfois, des pics d’inflation et des pics pour les prix des matières premières n’entrainent pas de récession.

Inflation et recession
Pics d'inflation et récession (zone grisées)

Quels seraient les conséquences d’une récession pour notre portefeuille en Bourse ?

Historiquement, les récessions ont duré en moyenne 10 mois avec une baisse moyenne de -2,7% du PIB, avec comme extrême la grande dépression des années 30 qui a duré plus de 3 ans et a entrainé une baisse de 26,7% du PIB américain.

15 recessions historiques
Les récessions historiques

Devant les récessions, la Bourse a historiquement réagi de manière très différente en fonction du contexte.

Sur les 15 dernières récessions listées par A Wealth Of Common Sense, les chutes du marché du point le plus haut au plus bas varient de -10,1% à -86,0%. Donc effectivement, la Bourse réagit plutôt mal aux récessions avec une chute moyenne de -34,86%.

Donc faites attention à votre portefeuille et à votre comportement en Bourse : si vous n’êtes pas prêts à avoir des nerfs d’acier en voyant -50, -60% sur votre portefeuille, réduisez votre niveau de risque et équilibrez mieux votre portefeuille.

Maintenant, si on ne regarde plus la baisse du point le plus haut au point le plus bas, mais qu’on regarde le comportement des marchés pendant toute la durée de la récession, on peut voir que la Bourse vit parfois les récessions de manière positive avec des performances allant jusqu’à +28% quand même pour le S&P 500 pendant une récession. Ça peut paraître contre-intuitif.

S&P 500 et performance en Bourse durant les récessions
La performance de la Bourse représentée par le S&P 500 durant les dernières récessions

La récession avec le rendement le plus élevé +28,4% a duré de février à octobre 1945 et a entraîné une baisse du PIB de -12,7% tout de même. Au final, les récessions n’ont fait perdre de la valeur au marché que la moitié du temps et en moyenne, la performance du S&P 500 était de +1,7%. Donc en prenant du recul, un investisseur peut très bien sortir gagnant d’une récession.

Autre point positif en faveur de l’investissement long-terme, seulement un an après la récession terminée, le S&P 500 était dans 85% des cas déjà revenu dans le vert. 3 ans après, vous auriez gagné de l’argent dans 100% des cas, et encore plus 5 ans après, avec une performance moyenne de +120%.

La Bourse apres la récession
Performance en Bourse après la récession

En effet, après une période de fort pessimisme, l’optimisme revient souvent de plus belle, même si l’économie met du temps à repartir.

Finalement, une récession ne nous dit pas grand-chose sur la performance des actions, et récession ne rime pas forcément avec une bourse qui perd de la valeur. Les performances des marchés financiers sont plus dictées par le sentiment des investisseurs pour l’avenir, plutôt que sur la réalité économique du moment.

Et il y a quelque chose de très important à ne pas oublier : si l'information est publique, si tout le monde sait qu’il y a une mauvaise nouvelle, toute la valeur prédictive de cette information est généralement déjà intégrée aux prix.

Ainsi, il est très peu probable que vous puissiez utiliser n’importe quelle information pour générer une sur-performance, car les cours de bourse l’ont déjà pris en compte. Donc attention à ne pas se croire plus malin que les autres.

Alors même si une récession pourrait arriver d’ici peu de temps, il y a un autre danger qui est jugé presque plus préoccupant : c’est la Stagflation.

La Stagflation

 
La stagflation est une situation d’une économie qui souffre avec une inflation, une croissance économique et un chômage qui vont dans le mauvais sens, à savoir : une inflation qui augmente, une croissance économique qui ralentit et un chômage qui augmente. C’est un mot-valise créé à partir de stagnation et inflation.

Et les occurrences du mot “stagflation” ont explosé ces dernières semaines :
Stagflation occurences
Occurences du mot stagflation

Et il y a deux problèmes majeurs avec la stagflation :

  1. Premièrement, le chômage augmente et en même temps, les prix augmentent, ce qui fait que les ménages sont doublement pénalisés : moins d’emploi et une facture qui grossit à la fin du mois.

  2. Deuxièmement, les banques centrales et les gouvernements ne savent pas tellement gérer cette situation malheureusement. Le levier souvent utiliser pour diminuer l’inflation est de monter les taux d’intérêt. Sauf que monter les taux d’intérêt ralentit aussi l’activité économique. On se retrouve donc coincé avec inflation, activité économique ralentit et chômage.

Comment se protéger et limiter les chutes sur notre portefeuille boursier ?

 

La réalité est que vous n’avez aucune chance de prédire les prochaines chutes de marché ou les prochains krachs boursiers, comme disait Peter Lynch

Beaucoup plus d’argent a été perdu par les investisseurs en tentant d’anticiper les krachs, plutôt qu’à cause des krachs eux-mêmes.

Peter Lynch

Un des meilleurs moyens de limiter les chutes est de maintenir un portefeuille multi-actifs, bien diversifié, et aligné avec votre tolérance au risque. Il y a d’autres stratégies plus avancées qui peuvent exister et que j’aborde dans le programme La Bourse Démocratisée.

Mais puisqu'il n'y a aucun indicateur fiable pour prédire une chute des cours liée à une récession, il est contre-productif d’essayer d’anticiper le marché.
 
Par contre, nous avons vu que l’investissement long-terme a porté ses fruits. D’ailleurs, si vous voulez vous construire un portefeuille long-terme d’investissement en Bourse, vous pouvez télécharger mon livre sur ce sujet qui détaille ma stratégie en Bourse, en cliquant ici.

Alors, même si le conflit en Ukraine a entrainé une onde de choc sur les marchés financiers, même si l’inflation était déjà hors de contrôle avant le conflit et avant l’explosion des prix de l’énergie, même si les banques centrales vont devoir monter leurs taux d’intérêt et réduire leurs bilans pour contenir cette inflation, bilan qui a explosé depuis la Covid, et même si la Covid pèse toujours et cause des perturbations de la chaîne d'approvisionnement avec notamment des confinements en Chine.

Taux d'intérêt FED
Taux d'intérêt FED
FED balance sheet
Bilan FED

Les marchés boursiers ont connu de très nombreux chocs géopolitiques majeurs dans l'histoire et que, dans chaque cas , les marchés se sont finalement redressés, généralement en quelques mois.

Pensez à la Première Guerre Mondiale, à la Seconde Guerre mondiale, à la guerre de Corée, à la guerre du Vietnam, et à toutes les récessions qu’il y a déjà eu et que les marchés financiers ont déjà traversé.

us history
Historique de la bourse américaine et évènements majeurs

Les données historiques et les stratégies qui ont fait leurs preuves fonctionnent et continueront de fonctionner parce qu’il y a une donnée qui n’a pas changé : les êtres humains qui ont toujours les mêmes failles à penser, les mêmes réactions de peur, les mêmes biais cognitifs, et finalement, la même psychologie d’investisseur.

À vous maintenant d’exploiter cela, de vous placer au-dessus de la foule, de ne pas tomber dans les mêmes pièges et les mêmes erreurs d’investissement, d’apprendre ce qui a vraiment fonctionné en Bourse.

La bourse avec bon sens - Ebook ETF

Mon livre offert !

5 minutes par mois pour s'enrichir durablement grâce à la bourse et aux ETF.

+ de 150 avis Amazon
4.7/5

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

AVERTISSEMENT :

Toutes les informations trouvées sur ce site, y compris les  documents, idées, opinions, points de vue, prédictions exprimées ou implicites, sont uniquement destinées à des fins d’information, de divertissement ou d’éducation et ne constituent pas un conseil en investissement. Considérez la pertinence de ces informations au regard de vos objectifs, de votre situation financière et de vos besoins, et demandez conseil à un professionnel le cas échéant.

Recevez gratuitement mes prochaines analyses vidéos ou articles et des ressources exclusives.

Rejoignez une communauté de plus de 21 000 personnes.

S'investir

Les mails privés de S'investir

La Bourse et les ETF accessibles à tous

Les stratégies avancées & les principes simples pour booster vos performances, diminuer vos risques et battre plus de 97% des investisseurs à long-terme.

Pas de spam | Confidentialité garantie | Possibilité de se désabonner à tout moment
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de vous inscrire à la newsletter pour être informé des nouveaux contenus de S’investir, des produits de ce site, et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité.

Recevez mes meilleurs conseils et analyses gratuitement par mail
(épargne, investissement, bourse, ETF, fiscalité, crypto …)

Le but ? Développer votre patrimoine financier, vos connaissances, minimiser vos risques et maximiser vos performances.

La bourse avec bon sens - Ebook ETF

Apprenez à épargner et investir en bourse efficacement

Recevez mon livre gratuitement