Où placer son argent avec un LDDS ou Livret A au plafond ?

LDDS ou Livret A au plafond ? Découvrez des solutions intelligentes pour placer votre argent de manière à optimiser votre épargne personnelle.
Picture of Matthieu Louvet
Matthieu Louvet
Où placer son argent avec un LDDS ou Livret A au plafond ? S'investir
Table des matières
Formation 100% offerte

Apprendre à investir en Bourse, protéger votre avenir financier et générer des revenus passifs
(même en partant de zéro et sans connaissance).
OFFERT

Épargner avec bon sens est une démarche financière essentielle pour de nombreuses personnes, et les Livrets de Développement Durable et Solidaire (LDDS) ainsi que le Livret A sont parmi les options les plus populaires en France. Cependant, des questions se posent fréquemment : que faire avec un LDDS ou un livret A au plafond ? Où placer son argent après ? Comment optimiser son épargne ?

Dans cet article, je vous guide dans les choix d’investissement à privilégier après avoir atteint le plafond de vos comptes d’épargne réglementés. Vous découvrirez notamment des conseils pour diversifier votre portefeuille, tout en maintenant un niveau de risque maîtrisé.

Que sont le livret A et le LDDS ?

 

Qu’est-ce que le livret A ?

 

L’origine du livret A

Le Livret A, originalement nommé le livret des caisses d’épargne et de prévoyance, a vu le jour en 1818, avec pour mission principale la protection des économies des Français.

Il est proposé dans l’ensemble des banques avec des succursales physiques, telles que les Caisses d’Épargne, LCL, Société Générale, Crédit Mutuel, etc., ainsi que dans les banques en ligne comme Fortuneo, BoursoBank, ING Direct, entre autres.

Le système de fonctionnement du Livret A repose sur le recueil de l’épargne par les banques, dont 40 % sont gérés directement par la banque collectrice, tandis que les 60 % restants sont centralisés à la Caisse des Dépôts. Cette dernière investit ensuite ces fonds dans des projets d’intérêt général, notamment le financement de logements sociaux.

L’un des avantages majeurs du Livret A réside dans sa liquidité. Les épargnants peuvent déposer et retirer leur argent à tout moment, ce qui en fait un placement flexible.

Les détenteurs de Livret A sont rémunérés pour avoir confié leur argent aux banques et à la collectivité, ce qui en fait un produit d’épargne apprécié en France.

Les caractéristiques du livret A

Il est essentiel de connaître quelques informations clés concernant le Livret A.

  1. Plafond de dépôt : le montant maximal autorisé sur un Livret A est fixé par le gouvernement français et peut varier en fonction des décisions officielles. Il est conçu pour être accessible à la majorité des personnes. Il est aujourd’hui à 22 950 €.
  2. Taux d’intérêt : les fonds déposés sur un livret A génèrent des intérêts dont le taux est déterminé par le gouvernement. Il est régulièrement révisé, généralement en janvier et en juillet. À l’heure actuelle, il est de 3 %.
  3. Liquidité : les fonds sur un livret A restent accessibles en permanence, sans préavis ni frais, ce qui en fait un choix pratique pour l’épargne d’urgence.
  4. Fiscalité : les intérêts du livret A sont exonérés d’impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux.
  5. Accessibilité : les livrets A sont disponibles dans de nombreuses institutions financières en France. L’ouverture est simple, requérant seulement quelques pièces d’identité et un dépôt initial.
  6. Utilisation : le livret A est souvent utilisé pour épargner de manière sécurisée, mais son rendement demeure généralement modeste, ce qui en fait un choix adapté à l’épargne de précaution ou à des projets à court terme.

Qu’est-ce que le LDDS ?

 

L’origine du LDDS

Le Livret de Développement Durable et Solidaire (LDDS), autrefois connu sous le nom de CODEVI ou Livret de Développement Industriel, est souvent désigné par son acronyme plus court, LDD, au lieu de LDDS, malgré son changement de nom.

Son fonctionnement ressemble étroitement à celui du livret A : il permet des dépôts et des retraits à tout moment, peut être ouvert dans toutes les banques, et offre un taux de rémunération similaire.

De plus, les retraits effectués sur le LDD sont exempts d’impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux, contrairement à la plupart des autres produits d’épargne, y compris les livrets bancaires conventionnels.

Le LDDS est lui aussi un produit d’épargne réglementé en France.

Les caractéristiques du LDDS

Voici quelques informations essentielles concernant le LDDS.

  1. Objectif : le LDDS vise à encourager l’épargne responsable et à financer des projets liés au développement durable en France. Les fonds déposés sur un LDDS sont généralement mobilisés par les banques pour soutenir des projets socialement responsables, tels que des initiatives environnementales ou des investissements dans des entreprises respectueuses de l’environnement.
  2. Plafond de dépôt : à l’instar du livret A, le LDD est soumis à un plafond de dépôt maximal établi par les autorités gouvernementales françaises. Le plafond actuel est de 12 000 €.
  3. Taux d’intérêt : les montants déposés sur un LDD génèrent des intérêts à un taux fixé par le gouvernement. Ce taux est périodiquement révisé, habituellement 2 fois par an en janvier et en juillet. Le taux d’intérêt du LDDS tend à se rapprocher de celui du livret A. Il est actuellement de 3 %.
  4. Liquidité : la flexibilité est également un atout du LDDS, permettant des dépôts et des retraits à tout moment, sans préavis ni frais.
  5. Fiscalité : les intérêts produits par un LDDS sont exonérés d’impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux en France, à l’image du livret A.
  6. Accessibilité : les LDDS restent disponibles au sein d’un grand nombre de banques et institutions financières en France. Son ouverture est relativement simple et nécessite seulement la fourniture de quelques pièces d’identité et un dépôt initial.

Le LDDS partage de nombreuses similitudes avec son homologue le Livret A, bien que son objectif particulier soit de soutenir des projets en lien avec le développement durable.

Est-ce une bonne idée de mettre son LDDS ou son livret A au plafond ?

Les livrets bancaires sont des supports intéressants pour votre épargne de disponibilité. Ils sont conçus pour financer des projets à court terme ou pour se constituer une épargne de sécurité.

Cependant, entre les taux d’intérêt rémunérateurs qui sont bas et celui de l’inflation qui est haut, vous perdez de l’argent si vous laissez trop d’argent sur ce type de compte. Il est donc recommandé de n’y déposer qu’entre 6 à 12 mois de dépenses fixes en fonction de votre situation personnelle et professionnelle.

Livret A au plafond vs Inflation
Livret A au plafond vs Inflation

Autrement dit, si vos dépenses fixes sur 6 à 12 mois sont inférieures à 22 950 €, je ne vois pas l’intérêt de mettre votre livret A au plafond. Il en est de même pour le LDDS dont le plafond est de 12 000 €. Il convient alors d’envisager d’autres options pour votre épargne dont l’investissement en Bourse fait partie.

Après le LDDS ou Livret A : quelles alternatives pour son épargne ?

Même si cela n’est pas recommandé, si vous mettez votre LDDS ou Livret A au plafond, vous devez envisager de nouvelles perspectives d’investissements de votre épargne.

Il existe plusieurs options à considérer en fonction de vos objectifs financiers, de votre horizon de placement et de votre tolérance au risque. Voici quelques alternatives pour investir son argent de manière à développer son patrimoine.

Livret A au plafond : les autres placements sans risque

 

Ouvrir un PEL

Avec un livret A au plafond, vous bénéficiez déjà normalement d’une épargne de sécurité. Pour rappel votre livret A ou LDDS vous rapporte autour de 3 %. Comme nous l’avons vu précédemment, l’inflation grignote votre épargne qui dort sur les livrets. Il est donc essentiel de prendre en considération des options qui rapportent plus de 3 % d’intérêts afin d’optimiser votre épargne.

Autrement dit, ouvrir un PEL dont le taux est de 3 % pour ceux ouverts avant 2016, de 1 % pour ceux datant du 1er août 2016 au 31 décembre 2022 et de 2 % pour les PEL ouverts après le 1er janvier 2023 ne présente aucun intérêt.

Placer son argent sur le fonds euros

Investir dans un bon fonds euros sur une assurance-vie ou un PER représente un des meilleurs placements 2023 sans risque.

En effet, l’assurance-vie représente une méthode efficace pour faire fructifier votre épargne. Elle présente des avantages fiscaux significatifs, notamment pour les contrats d’une durée de plus de 8 ans.

En comparaison du livret A ou du LDDS, le fonds euros offre un rendement supérieur si vous choisissez un bon contrat d’assurance-vie. Cette enveloppe fiscale présente aussi l’avantage de ne pas être plafonnée. Ce qui signifie que vous pouvez y investir des montants plus importants.

D’autre part, contrairement aux idées reçues, l’assurance-vie est une enveloppe liquide. Cela signifie que vous pouvez disposer de votre argent quand vous le souhaitez. Un retrait s’effectue généralement en moins de 72 heures pour les meilleurs contrats du marché.

Investir dans des obligations

L’investissement dans les obligations offre un rendement plus stable que les actions, bien que généralement moins élevé. Il s’agit d’une option moins risquée que la Bourse, avec un rendement relativement intéressant au regard du niveau du risque pris.

Livret A au plafond : les investissements plus risqués

 

Dynamiser son assurance-vie avec les unités de compte

Après un livret A au plafond, il peut être intéressant de dynamiser son épargne afin d’augmenter ses rendements. Pour ce faire, vous allez devoir vous orienter vers des investissements un peu plus risqués.

Si vous détenez déjà un contrat d’assurance-vie, vous pouvez songer à investir sur des unités de compte afin de booster votre portefeuille. En fonction de votre profil de risque, plusieurs possibilités s’offrent à vous.

Par exemple, vous pourriez choisir d’allouer 80 % de votre contrat aux fonds en euros et 20 % aux unités de compte, ou opter pour une répartition de 60 %/40 %. Votre choix dépendra de votre tolérance au risque et de votre situation financière personnelle.

Attention, il est essentiel de noter que tous les contrats ne se valent pas. C’est pourquoi il reste préférable de consulter notre comparatif d’assurance-vie avant de s’engager.

Ouvrir un PEA pour investir en Bourse

Investir en Bourse peut offrir un potentiel de rendement plus élevé, mais cela comporte également un niveau de risque conséquent. Vous pouvez envisager d’investir dans des ETF sur un horizon long terme.

Pour investir sur des ETF, vous pouvez le faire depuis certaines assurances-vie comme Linxea Avenir 2, par exemple.

Pour maximiser votre rentabilité et bénéficier d’avantages fiscaux, vous pouvez aussi associer un Plan d’Épargne en Actions (PEA) à votre contrat d’assurance-vie. En effet, après une période de 5 ans, vous pourrez profiter de la totale disponibilité de vos actifs, tout en étant exempté d’impôt sur les plus-values.

La simplicité des ETF vous permet de constituer un portefeuille d’actions diversifié sans difficulté et de manière passive. Seules 10 minutes par mois suffisent pour gérer ses investissements.

Sur le long terme, avec un bon portefeuille diversifié, vous pouvez espérer une belle performance. Par exemple, en investissant 1 000 €, puis 100 € par mois sur 30 ans avec un taux à 10 %, la calculatrice des intérêts composés indique que vous pouvez espérer générer 187 089 € d’intérêts pour seulement 37 000 € investis.

bc7bbce4 9b0d 4d0b b1fe 0c888bf37a6b
Simulation calculatrice des intérêts composés

Penser à l’investissement dans l’immobilier

Vous pouvez également songer à investir dans l’immobilier, que ce soit par l’achat de biens immobiliers physiques ou par l’investissement dans des SCPI (Sociétés Civiles de Placement Immobilier). Cette dernière option présente l’avantage d’être beaucoup moins contraignante. Pour investir en SCPI, vous pouvez passer par certaines assurances-vie comme Linxea Spirit 2, par exemple.

En bref, l’utilisation des livrets A et LDDS en tant que supports d’épargne de sécurité pour constituer une réserve équivalant à environ 6 à 12 mois de dépenses fixes, adaptée à votre situation professionnelle et personnelle, est vivement recommandée. Une fois cette étape franchie, je vous déconseille d’ouvrir d’autres livrets avec des taux faibles, tels que le PEL.

Il est préférable de s’orienter vers des investissements plus rentables pour dynamiser votre patrimoine. Si vous préférez limiter les risques, les fonds en euros d’une bonne assurance-vie ou d’un bon PER peuvent être des options à considérer. En revanche, si vous avez un horizon d’investissement plus long, n’hésitez pas à envisager l’investissement en Bourse, notamment via les ETF.

Cependant, pour investir en Bourse avec succès, il est indispensable de posséder les connaissances nécessaires afin d’éviter des erreurs coûteuses. Si vous vous sentez lacunaire en termes de compétences et de connaissances dans ce domaine, je vous invite à explorer ma formation offerte, qui vous permettra d’acquérir les bases essentielles pour investir en toute confiance.

Non, vous ne pouvez détenir qu’un seul livret A par personne.

Le livret A et le LDDS sont exemptés d’impôts.

Depuis le 1er janvier 2023, les taux du livret A et du LDDS sont à 3 %.

Le plafond du livret A est à 22 950 € et celui du LDDS à 12 000 €.

2 commentaires

  1. Salut Matthieu

    Merci pour cet article, ce serait super que tu puisses faire un article sur les obligations à l’occasion (dans le même style que tes guides sur les SCPI ou ETf par exemple).

    En effet, tous les livrets réglementés ont un rendement réel (après inflation) qui est négatif. Certaines SCPI voient leur prix de part baisser, le marché actions serait impacté par une potentielle récession si les taux d’intérêts se maintiennent à un niveau élevé (et finalement il vaut mieux un taux à 3% garanti sur livret A qu’une moins value sur des ETF actions). Donc comme tu l’évoques, il y a une fenêtre de titre sur les obligations à échéance mais ce sujet tout comme celui des etf obligataires, du choix des maturités…est assez mal connu.

    Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Investir comporte des risques. S’investir n’est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causés suite à l’utilisation d’un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux cryptoactifs, aux actions ou autre sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d’entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Ce contenu n’est pas un conseil en investissement, comme tous les autres contenus de S’investir.

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page peut présenter des services ou des produits relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, le partenaire nous reverse une commission. Cela permet à S’investir de financer notre travail, nous permettant de continuer à vous proposer des contenus utiles. Il n’y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.

Téléchargez mon livre gratuitement en PDF
Trade republic
> Voir l’offre en cours
Linxea parrainage
> Voir l’offre en cours

Ces articles vont vous intéresser :

Guides mobiles

Guides

Bourse mobile

Bourse

Immobilier mobile

Immobilier passif

Avis mobile

Avis et comparatifs

Outils mobile

Outils