Comment vivre de ses revenus passifs en Bourse  grâce à la règle des 4 % ?

💸 Comment vivre de ses revenus passifs en bourse ? Voici la règle des 4% et d'autres conseils qui vous aideront à prendre votre retraite prématurément.
Picture of Matthieu Louvet
Matthieu Louvet
La règle des 4% pour vivre de ses revenus passifs en bourse
Table des matières
Formation 100% offerte

Apprendre à investir en Bourse, protéger votre avenir financier et générer des revenus passifs
(même en partant de zéro et sans connaissance).
OFFERT

Comment vivre de ses revenus passifs en Bourse ? Si vous possédez aujourd’hui 600 000 € investis sur les marchés, la règle des 4 % vous permet de retirer 24 000 € par an. Cela équivaut à 2000 € par mois jusqu’à la fin de votre vie sans jamais manquer d’argent. Vous pouvez même augmenter cette somme de l’inflation pour garder un pouvoir d’achat stable. Cette règle va vous aider à vivre de vos investissements.

Alors oui, 600 000 € représentent une somme conséquente. Nous verrons plus loin dans l’article comment l’atteindre en quelques années.

Si vous investissez en Bourse, en immobilier, ou autre, le but ultime est souvent de vivre de vos investissements et de jouir de votre liberté financière. Dans cet article, je vous dévoile comment la règle des 4 % vous aide à déterminer le moment où vous pouvez vivre de vos rentes. Je vous explique aussi sur quels facteurs vous pourrez jouer pour y arriver plus rapidement. Nous verrons également les obstacles à surmonter avant de pouvoir atteindre l’objectif fixé.

Retrouvez cet article en vidéo ci-dessous :

Vivre de revenus passifs en Bourse avec la règle de 4 %

Si vous vous êtes intéressé au mouvement FIRE pour « Financial Independence, Retire Early » (en français « Indépendance financière, retraite anticipée ») ou que vous vous êtes renseigné sur votre liberté financière, vous connaissez sûrement la règle des 4 %.

Celle-ci se base sur un principe très simple : si vous ne retirez que 4 % par an de votre argent investi en Bourse, puis que vous retirez ce même montant tous les ans en l’ajustant de l’inflation, alors il sera très improbable que vous veniez à manquer d’argent un jour.

Théoriquement, vous pourrez donc dépenser ce même montant ajusté de l’inflation tous les ans jusqu’à votre mort, sans jamais être à court d’argent. Cette règle pourrait aussi s’appeler la règle des 300. Ainsi, si vous voulez pouvoir retirer 2000 € par mois, il vous faudra générer 2000 € × 300, soit 600 000 € investis en Bourse pour pouvoir prendre votre retraite anticipée. De cette manière, vous pouvez espérer vivre de vos revenus passifs.

Et pour obtenir 600 000 € avec l’investissement en Bourse, ça peut vous prendre moins de temps que vous l’imaginez.

Comprendre la puissance des intérêts composés

Connaissez-vous la plus grande force de l’univers, la 8e merveille du monde selon Einstein ? Les intérêts composés. Cette merveille vous montre comment 1 +1 ne font pas 2, mais 3.

intérets simples vs composés
Intérêts composés vs Intérêts simples

Les intérêts composés représentent l’effet boule de neige, qui permet de voir son capital grossir exponentiellement. En réinvestissant tous les gains de nos investissements, ces gains gênèrent des gains à leur tour, qui génèrent ensuite des gains, etc. Pour avoir un aperçu concret, vous pouvez simuler gratuitement vos investissements en téléchargeant le tableur Excel sur les intérêts composés.

Grâce à ce levier, nous pouvons donc créer différents scénarios d’investissement pour obtenir ces fameux 600 000 € de revenus passifs en Bourse et nous verser ensuite 2000 € par mois à vie.

Obtenir 600 000 € en Bourse

Voici quelques scénarios possibles pour obtenir 600 000 € en Bourse. Attention, il s’agit de scénarios théoriques, avec des prévisions de performances de portefeuilles boursiers en se basant sur les performances historiques des marchés. Gardez en tête que les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Il faudra donc mettre en place une bonne stratégie d’investissement pour mettre toutes les chances de votre côté pour le futur et vivre de vos revenus passifs.

Voici les différents scénarios expliqués en vidéo (mettez play, la vidéo se positionne directement au bon moment) :

Connaître les 5 limites de la règle des 4 %

Pour appliquer la règle des 4 % et atteindre les revenus passifs souhaités, il est essentiel d’en connaître les 5 limites.

1. La règle des 4 % se base sur les performances passées en Bourse

La 1re limite à cette règle est qu’elle se base sur les performances passées. Or, comme je l’évoquais précédemment, celles-ci ne préjugent pas des performances futures. Il faudra donc mettre tout en œuvre pour obtenir les meilleures performances futures pour vos portefeuilles boursiers.

2. La règle de 4 % ne tient pas compte de l’inflation

La 2e limite à cette règle est l’inflation, qui n’a pas été prise en compte dans nos calculs, mais qui pourtant joue un rôle dans notre performance réelle.

3. La règle des 4 % n’inclut pas la fiscalité

La 3e limite est les impôts, non pris en compte dans nos calculs. Même si pendant toute la phase de capitalisation et d’investissement, il est possible de ne pas avoir à payer d’impôt, lors de la phase de consommation, nous ne pourrons pas y échapper.

Avec les impôts et l’inflation, nous pouvons donc recalculer nos scénarios. Voici les nouveaux scénarios expliqués en vidéo (mettez play, la vidéo se positionne directement au bon moment) :

4. La règle des 4 % ne mesure pas la durée de votre retraite

La 4e limite est votre durée de retraite. La règle avait été inventée à la base par William Bengen qui avait montré qu’un portefeuille équilibré avait 0 % de chance de s’épuiser sur 30 ans. Cependant, si vous êtes adepte du mouvement FIRE, vous ne voudriez probablement pas vivre de vos rentes pendant seulement 30 ans, mais plutôt prendre votre retraite à 40 ans et profiter de vos rentes 40 ans, 50 ans. Aussi, votre durée de vie est imprévisible, et vous ne pouvez pas prendre le risque de ne plus avoir d’argent à 70 ans.

5. La règle des 4 % impose une rigueur sans failles

La 5e limite est que cette règle présuppose que nous tenions notre plan à la lettre, et que nous ne paniquerons pas. Allez-vous tenir bon et ne pas paniquer au prochain krach financier faisant baisser votre portefeuille de -30 %, -40 % voire -50 % ?

Se documenter sur les données historiques des marchés financiers

Grâce aux données historiques, il est possible de voir ce qu’il se serait passé pour une personne décidant de vivre de ses revenus passifs en Bourse avec xxx xxx € investis, telle année, et à tel âge. Le site engaging-data permet de faire ces simulations.

1.   Scénario pour une personne à la retraite en 1977

Par exemple, voici ce qui se serait passé pour une personne décidant de vivre de ses revenus passifs en Bourse à partir de 1977, avec un portefeuille de 600 000 $ investis à 80 % en actions et à 20 % en obligations, et retirant 2000 $ par mois de son portefeuille :

Règle des 4 %

40 ans plus tard, le portefeuille de cette personne serait à 2,37 millions de dollars (même en ayant retiré 2000 $ par mois. Il s’agit ici d’une période plutôt favorable.

2.   Scénario pour une personne à la retraite en 1973

En prenant les mêmes paramètres, mais en commençant sa retraite en 1973, son portefeuille n’aurait pas tenu 40 ans, mais 35 ans avant qu’il ne tombe à 0.

retraite 40 ans avec un portefeuille boursier en 1973

Les 1res années de votre retraite sont déterminantes dans la réussite ou non du plan. Sur l’image ci-dessus, la personne a pris sa retraite en 1973 et a donc commencé à retirer 2000 $ par mois, l’année d’un krach boursier lié au premier choc pétrolier. Retirer de l’argent de son portefeuille après une forte chute des marchés est souvent le pire moment. Ceci n’a donc pas profité au portefeuille, qui a tenu bon pendant 35 ans, puis qui a fini par s’épuiser.

Le site engaging-data permet de simuler ces scénarios sur les données historiques depuis 1871 en fonction de l’année où vous commencez à vivre de vos revenus passifs en Bourse. Ainsi, prendre sa retraite avec un portefeuille de 600 000 $ investis à 80 % en actions et 20 % en obligations, retirer 2000 $ par mois, et en profiter pendant au moins 30 ans aurait fonctionné 96,6 % du temps. Ce scénario n’aurait pas fonctionné pour les années 1965, 1966, 1968 et 1969. Tout se serait bien passé pour les autres années de 1871 à 1989.

scenario 3

Dans un peu plus de 50 % des cas, la performance du portefeuille a même permis de porter sa valeur à plus d’un million de $, tout en ayant consommé 2000 $ par mois.

En bref, la règle des 4 % est plus un point de référence à calculer pour se donner un ordre de grandeur du montant investi dans notre portefeuille pour pouvoir vivre de ses revenus passifs, qu’une règle à appliquer à la lettre. Elle possède de nombreuses limites, car beaucoup de paramètres entrent en jeu. Il ne faudra donc pas baser son avenir financier dessus. D’ailleurs, si vous souhaitez être plus prudent, vous pouvez plutôt tabler sur 3,5 % ou 3 % plutôt que 4 %. Il existe d’ailleurs des méthodes pour maximiser vos chances de réussite de votre plan et de ne pas se contenter de cette règle arbitraire. J’en parle en détail dans la formation de la LBD pour ceux qui sont intéressés.

Alors même si vivre de ses revenus passifs en Bourse n’est pas assuré par la règle des 4 %, l’investissement sur les marchés reste pour moi une opportunité à ne pas manquer pour son patrimoine et son avenir financier. C’est aussi un des meilleurs moyens d’exploiter la puissance des intérêts composés.

"Celui qui comprend les intérêts composés les gagne, celui qui ne les comprend pas les paie"

Merci d'avoir lu mon article. Vous pouvez partager votre avis sur cette règle dans l'espace commentaire. Prenez soin de vous et de votre épargne, à la prochaine.

 

Excel Intérêt Composés - S'investir

Le Tableur Intérêts Composés Offert

Faites varier :

Obtenez directement la performance de vos investissements et le coût de la fiscalité !

2 commentaires

  1. Bonjour,
    Je comprends vos raisonnements mais ce que je comprends pas c’est le principe du retrait mensuel d’un montant X!
    Je m’explique: quand on retire chaque mois les plus values boursières par action ( à supposer qu’il y en aient chaque mois?) on mange chaque mois du capital, quand on vend une action, on vend le capital de base de l’action et sa plus value.
    En métaphore, on fait un trou dans le panier par lequel le capital s’échappe.
    Je dois me tromper mais où?
    Merci pour votre réponse.
    Patrick Bouderenghien

    1. Bonjour, je vois ce que vous voulez dire.
      Si votre portefeuille vous rapporte 10% au cours d’une année et que vous retirez 4%, votre portefeuille aura grossi de 6%. Par conséquent, il n’y a pas de trou dans le panier !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Investir comporte des risques. S’investir n’est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causés suite à l’utilisation d’un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux cryptoactifs, aux actions ou autre sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d’entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Ce contenu n’est pas un conseil en investissement, comme tous les autres contenus de S’investir.

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page peut présenter des services ou des produits relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, le partenaire nous reverse une commission. Cela permet à S’investir de financer notre travail, nous permettant de continuer à vous proposer des contenus utiles. Il n’y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.

Téléchargez mon livre gratuitement en PDF
Trade republic
> Voir l’offre en cours
Linxea parrainage
> Voir l’offre en cours

Ces articles vont vous intéresser :

Guides mobiles

Guides

Bourse mobile

Bourse

Immobilier mobile

Immobilier passif

Avis mobile

Avis et comparatifs

Outils mobile

Outils