Quand investir en bourse ? Le meilleur moment pour acheter/vendre

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Quand investir en bourse

Quand investir en bourse ? Le meilleur moment pour acheter/vendre

Quand investir en bourse ?

Crise financière, crise sanitaire, krach boursier, dette publique, crises à venir, marchés volatiles… Il existe toujours des raisons de s’inquiéter pour vos investissements. Et beaucoup jouent malheureusement avec nos peurs.

Alors, devez-vous retirer votre argent des marchés financiers ? Quel est le meilleur moment pour investir en bourse ? Quels vont être les impacts sur les marchés financiers des évènements majeurs actuels ? Quelles stratégies à mettre en place pour protéger vos investissements en bourse ?

En complément de cet article, vous pouvez télécharger le guide offert des 7 principes pour réussir en bourse, en cliquant ici.

Savoir quand investir en bourse grâce au market-timing

Prévoir le comportement des marchés financiers et essayer d’anticiper une hausse ou une baisse des cours boursiers consiste à faire market-timing. Grâce à tout un tas d’indicateurs financiers, économiques et d’analyses, le but est de prévoir le moment le plus propice pour acheter ou vendre ses positions, et donc in fine de maximiser son rapport performance/risque.

Le market-timing est très utilisé par les stock-pickers. Le stock-picking est la sélection d’actions. Les stock-pickers sont les investisseurs qui effectuent une sélection d’actions pour leur portefeuille, notamment par l’analyse technique et l’analyse fondamentale. C’est certainement la stratégie d’investissement en bourse la plus utilisée. Les stock-pickers, particuliers comme profesionnels, sont généralement à l’affut des publications des entreprises, de l’actualité, etc, afin d’essayer d’acheter et de vendre aux moments les plus propices.

Il existe même des algorithmes qui traquent l’actualité, notamment l’activité sur Twitter et ses tendances. Tout ceci dans un but de market-timing.

En pratique, les cours de la bourse sont régies par une multitude de paramètres et de conditions. Certes le contexte économique et l’actualité ont leurs rôles à jouer, mais un cours boursier est avant toute chose la confrontation de l’offre et de la demande des investisseurs. Tout se passe à travers le filtre des cerveaux des investisseurs. Les indicateurs économiques, financiers, etc ne reflètent pas ce qu’il se passe dans les cerveaux des investisseurs.

La bourse, c’est comme une course d’escargots

Pour comprendre un peu mieux les cours boursiers, il faut imaginer une course d’escargots avec des parieurs qui achètent des tickets sur les escargots. Que font les parieurs ? Ils analysent les escargots, leurs formes physiques, mentales, créent des indicateurs, de taille, de santé, etc, pour essayer d’anticiper le gagnant et miser sur l’escargot vainqueur.

En bourse, on ne gagne pas en pariant sur l’escargot qui gagne la course, mais on gagne si on parie sur l’escargot qui aura reçu le plus paris. On gagne si on parie sur l’escargot préféré des parieurs. On comprend bien à présent que l’indicateur de taille d’un escargot n’est pas forcément le plus pertinent, mais qu’on aimerait avant tout être dans la tête de tous les parieurs.

En plus en bourse, les investisseurs peuvent changer d’avis constamment. Un évènement imprévisible peut changer radicalement leurs tendances. On aimerait être dans la tête des investisseurs mais prévoir aussi leurs comportements futurs face à des évènements imprévisibles…

Les indicateurs et les analyses économiques et financières sont-elles pertinentes alors ? L’expérience et l’historique des marchés financiers montrent que le market-timing n’a pas fonctionné dans l’histoire. Je ne vous apprends rien, mais il n’est pas possible de prédire le futur. Les trajectoires des cours boursiers sont aléatoires, donc imprévisibles.

Les marchés sont globalement haussiers

Les marchés boursiers sont globalement haussiers. À partir de données historiques et du travail de  Robert Shiller, prix Nobel et économiste américain, nous savons que les actions américaines affichent un rendement moyen annualisé d’un peu plus de 8% par an depuis les années 1890.

Si on jette un coup d’œil à un des indices les plus connus, le S&P500, on voit clairement qu’il est globalement haussier.

Quand investir en bourse ? Le S&p500 est haussier

Le graphique ci-dessus ne prend pas en compte les dividendes, mais, déjà sans dividende, on peut se rendre compte de sa tendance haussière.

Quand investir en bourse ? Le meilleur moment pour acheter, c’est maintenant

En couplant le fait qu’il n’est pas possible de prédire les cours boursiers et que globalement les marchés financiers sont haussiers, la conclusion est :

En vous retirant du marché ou en attendant d’investir au bon moment, vous avez plus de probabilités de rater une hausse que d’échapper à une baisse.

Selon les termes de Peter Lynch (grand investisseur américain et gestionnaire de fonds) : « Beaucoup plus d’argent ont été perdu par les investisseurs préparant ou tentant d’anticiper des corrections, que ce qui a été perdu à cause des corrections elles-mêmes ».

Je poste régulièrement des analyses et des citations de ce genre sur mon compte Instagram.

Les études de l’organisme SPIVA (S&P Indices Versus Active Funds) – une filiale de Standard & Poors – analysent la performance des professionnels en bourse face à la performance du marché (en d’autres termes la performance des cours de bourse sans chercher à faire de market-timing ni de stock-picking).

SPIVA US

Sur 15 ans, 89.83% des fonds professionnels tentant de faire mieux que le S&P500 par stock-picking et market-timing font moins bien que le S&P500.

Cette étude, elle est aussi réalisée en France où on regarde la performance des fonds professionnels face à l’indice boursier S&P France BMI.

SPIVA france

99.1 % des fonds professionnels ne réussissent pas à battre le marché sur 3 ans en France. Le market-timing et le stock-picking ne seraient qu’une illusion…

Daniel Kahneman, prix Nobel d’économie en 2002, affirme que « la performance moyenne des investisseurs est significativement plus faible que celle des indices de marché à cause principalement du market-timing ».

Pour réussir en bourse, je vous offre gratuitement le guide des 7 astuces essentielles pour investir en bourse. Vous pouvez également télécharger gratuitement mon e-book pour apprendre à investir et épargner efficacement.

Le market-timing peut vous coûter très cher

Le market-timing peut vous coûter cher, voire très cher.

Le graphique de Morningstar ci-dessous montre les effets de manquer le meilleur mois dans votre performance annuelle. En bleu est indiquée la performance sans market-timing, donc en restant investi tout au long de l’année. En violet est indiquée la performance avec market-timing en ratant le meilleur mois de l’année.

Quand investir en bourse - Morningstar

La performance est significativement différente si vous ratez le meilleur mois de l’année. Quelques pourcentages en moins tous les ans, avec les intérêts composés, cela peut représenter des sommes très importantes au bout de quelques années.

L’infographie de Morningstar ci-dessous montre la performance du S&P 500 sur 20 ans (de 1996 à 2016). En restant investi pendant 20 ans, la performance annuelle est de 8.19%. En manquant tous les ans les 10 meilleurs jours, vous divisez votre performance par 2 (4% par an). En manquant les 30 meilleurs jours, votre performance devient négative.

Market timing morningstar

Le risque avec le market-timing est de rater juste quelques jours qui seraient peut-être les meilleurs jours de l’année. Votre performance en serait très dégradée. J'en parlais déjà pendant la crise sanitaire de 2020 sur cette vidéo.

Quel est le meilleur moment pour investir en bourse ? Quand faut-il vendre ?

Par conséquent, pour répondre à la question principale de l’article (quand investir en bourse ?), il est vain de chercher à faire du market-timing (et même du stock-picking) qui serait contre-productif. Le meilleur moment pour investir est maintenant. En retardant votre investissement, vous avez plus de probabilités de rater une hausse (et même de rater les meilleurs jours de l’année) que d’échapper à une baisse.

L’investisseur devra tout simplement investir comme un robot, sans émotion, et resté investi. Pour cela, il faut établir une stratégie en amont, cohérente notamment avec votre horizon de placement, votre profil, votre aversion aux risques, et s’y tenir.

L'investisseur devra aussi vendre à mesure que son horizon de placement se réduit pour encaisser ses plus-values et sécuriser ses placements.

Si vous souhaitez aller plus loin, pour notamment établir votre stratégie d’investissement et votre portefeuille boursier, vous pouvez télécharger gratuitement le guide des 7 astuces essentielles pour investir en bourse.

N’hésitez pas à me faire un retour en commentaire de cet article pour me dire ce que vous en avez pensé. Faites-vous du market-timing ? Du stock-picking ?

7 principes pour réussir en bourse

GUIDE OFFERT

7 PRINCIPES POUR RÉUSSIR EN BOURSE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres Articles

Inscrivez-vous à ma newsletter

Et recevez mes meilleurs conseils et analyses gratuitement en épargne, investissement, bourse, fiscalité, crypto …

Le but ? Développer votre épargne, votre patrimoine financier, vos connaissances et maximiser vos performances en bourse.

Pas de spam | Confidentialité garantie | Possibilité de se désabonner à tout moment
Politique de confidentialité

S'investir
La bourse avec bon sens - Ebook ETF

Apprenez à épargner et investir en bourse efficacement

Recevez mon livre gratuitement

Matthieu Louvet

Matthieu Louvet

Bourse / ETF / Crypto / Epargne / ...

I will be back soon

Matthieu Louvet
Bienvenue sur mon Telegram. Ici mes analyses, mes recommandations, mes nouveaux contenus... Venez voir !
Telegram