Nouveau régime : les trois changements majeurs en Bourse

Nouveau régime : les trois changements majeurs en Bourse

Nous entrons probablement dans un nouveau régime de marché qui ne ressemble à aucun autre de ce qu’on a connu historiquement. Dans cet article, je vais vous présenter trois changements majeurs de paradigme auxquels vous devez vous préparer en tant qu’investisseur.

Si vous commencez la bourse, je vous invite à lire avant cet article “Comment investir en Bourse ? Guide Débutant Complet”.

La Bourse connaît des changements de régime rapide avec de nouveaux paradigmes auxquels tout investisseur doit être préparé. Nous sommes passés d’une certaine euphorie sur les marchés financiers à un sentiment plutôt de peur et d’inquiétude.

Plusieurs évènements commencent à amener un changement de paradigme en Bourse :

  • La Guerre en Ukraine
  • Les valeurs qui bénéficiaient de la covid se font massacrer : Peloton, Netflix, Zoom, Meta et même Amazon
  • L’ETF ARKK innovation géré activement par Cathie Wood, qui avait fait beaucoup parler de lui pour ses performances exceptionnelles en 2020, est tout simplement en train d’illustrer l’implacable théorie du retour à la moyenne avec -50% de performance sur 1 an
  • Le marché des cryptos a connu une baisse de 1000 milliards de dollars de capitalisation, avec le Bitcoin qui a baissé de presque 50% depuis son plus haut.
  • Les marchés actions qui souffrent depuis le début de l’année
  • L’indice de la peur, le VIX, qui reflète la volatilité anticipée sur les marchés, et finalement le stress des investisseurs, a pris 80% en un mois.
  • Les banques centrales qui étaient un soutien sans faille aux marchés financiers pensent maintenant à réduire leurs injections de liquidité et remonter les taux d’intérêt, devant le contexte inflationniste, ce qui pourrait déstabiliser les marchés.

Le contexte financier et économique n’est pas le plus radieux, avec l’inflation qui était très modérée précédemment commence à fortement accélérer aux US et en Europe, et avec les actions américaines qui sont fortement valorisées. Évidemment, certains parlaient de bulle, comme Jeremy Grantham, ou Charlie Munger qui parle de marché encore plus fou que lors de la bulle internet en 2000.

PS : cet article est aussi au format vidéo ci-dessous ou en cliquant ici.

Table des matières

Le premier changement : la fin de la suprématie américaine et des performances des actions américaines.

Récemment, Blackrock, le plus grand gestionnaire d’actifs au monde, a sorti son rapport “Perspectives mondiales 2022”, vraiment intéressant à lire, dans lequel il donne des pistes pour prospérer dans ces nouvelles conditions de marché en 2022. Pour Blackrock, l’inflation pourrait continuer de progresser à des niveaux plus élevés que précédemment et il faudra apprendre à vivre avec.

Pour contrer cette inflation, on sait que les actions sont un bon rempart contre l’inflation, et Blackrock pense notamment aux actions chinoises, jugeant que les investisseurs allouent une fraction trop petite aux actions chinoises dans leurs portefeuilles devant la part croissante de l’économie chinoise dans le monde.

Il faut bien comprendre que les marchés émergents représentent 85% de la population mondiale, 60% du PIB mondial, mais pourtant, les marchés émergents ne représentent que seulement 12% de la capitalisation boursière mondiale.

les parts de l'économie chinoise dans le monde
La part croissante de l'économie Chinoise dans le monde

Cette population est en plus croissante, avec aussi un PIB des marchés émergents qui connaît une croissance supérieure aux PIB des marchés développés. On est donc sur une dynamique très importante, plus importante que dans les pays développés.

Pourtant, la part moyenne des marchés émergents dans les portefeuilles des investisseurs américains n’est que de 3%. Au contraire, les États-Unis représentent seulement 5% de la population mondiale, uniquement 25% du PIB mondial et cependant 60% de la capitalisation boursière mondiale. Et les marchés américains sont plus chers que 98% des marchés boursiers mondiaux.

Ceci s’explique notamment par des biais cognitifs, dont le biais de familiarité : on a tendance à faire davantage confiance et à surestimer ce qu’on connait, ce qui peut nous pousser à prendre de mauvaises décisions.

Les investisseurs ont tendance à investir bien plus dans ce qu’ils connaissent, dans les entreprises de marques. Si vous travaillez dans l’informatique, vous êtes peut-être tentés de vous surexposer à ce secteur car vous le connaissez. Sauf que si le secteur de l’informatique se casse la figure, vous perdrez vos investissements et probablement aussi votre emploi.

C’est ce biais qui pousse aussi les Américains à investir massivement sur les actions américaines, les Français à investir massivement sur les actions françaises et les Japonais sur les actions japonaises. Sauf que cela pose un vrai problème de stratégie, un problème de diversification de portefeuille et de gestion du risque.

On se retrouve donc avec des pays émergents qui sont sous-pondérés par les investisseurs des pays développés, mais pourtant, les marchés émergents sont aussi 50 % moins chers que les États-Unis en termes de valorisation boursière.

Sur ce graphique, on peut voir rapidement que les États-Unis en haut à droite est le pays avec le CAPE Ratio de Shiller*, sur l’axe des ordonnées, le plus élevé : autour de 30.

Le CAPE ratio (également connu sous le nom de ratio de Shiller, l’économiste américain prix Nobel en 2013) est calculé en divisant le cours de l'action d'une société par la moyenne des bénéfices de la société au cours des dix dernières années, corrigés de l'inflation.

Le CAPE Ratio est donc un indicateur indiquant si les investisseurs achètent à un prix élevé ou faible les actions par rapport aux bénéfices qu’elles ont produits. Vous pouvez suivre ce ratio pour les actions américaines ici.

valorisation marchés émergents
Cape Ratio de Shiller

*CAPE Ratio :
Indicateur de valorisation des actions inventé par Robert Shiller.
Cours de l’action divisé par la moyenne des bénéfices des dix dernières années.

*Price-To-Book Ratio :
Indicateur de valorisation calculé en prenant le cours de l’action divisé par la valeur comptable de la société.

Sur l’axe des abscisses, on peut voir que pour le ratio Price-to-book*, c’est-à-dire les prix des actions par rapport à la valeur comptable des entreprises, le marché américain affiche aussi le ratio le plus élevé.

On a donc un marché américain très cher actuellement, très valorisé, par rapport aux marchés émergents qui sont bien plus dans la moyenne historique, ou même le marché chinois qui est sous-valorisé en termes de Price-to-book ratio. Les actions des pays émergents affichent donc des valorisations bien plus attrayantes.

La Chine a connu une solide croissance après la crise sanitaire et Pékin semble privilégier une croissance économique durable et de qualité, notamment par des taux obligataires plus élevés que dans les pays développés. Là où la Chine a vraiment une vision politique, commerciale et d’investissement long-terme, les pays développés s’enferment parfois dans une vision plus court-termiste qui pourrait leur faire défaut.

Les marchés émergents ne sont vraiment plus à négliger. Il est vrai qu’il y a risque supplémentaire à investir sur ces marchés, qui parfois ne sont pas très cléments avec les investisseurs étrangers, mais ce risque supplémentaire s’accompagne d’une prime de risque qui pourrait être rémunératrice.

Blackrock a notamment calculé cette prime de risque qui est bien élevée sur les marchés chinois, autour de 8% actuellement, que sur les marchés américains, autour de 4%.

prime de risque
Prime de risque sur les marchés chinois

Finalement, le danger pour les investisseurs actuellement est surtout la fin de la suprématie américaine en bourse, avec les actions américaines qui ont été un des marchés les plus performants ces dernières années.

On pourrait s’attendre à un changement de paradigme à ce niveau-là, car attention à un autre biais coginitif : le biais de récence. On croit parfois que ce qui s’est passé récemment va se reproduire à coup sûr. Les investissements en actions américaines ont atteint des sommets historiques, mais la prochaine région en vogue pourrait très bien être l'Asie ou l'Amérique du Sud.

Un autre changement a lieu présentement : les investisseurs fuient les valeurs de croissance plus spéculatives et se réfugient, notamment dans cet environnement inflationniste et de hausse des taux, dans les actions value moins valorisées qui pourraient beaucoup mieux se comporter à l'avenir.

 

Le deuxième changement : le changement climatique

 

C’est une réalité et aussi une opportunité d’investissement que la plupart des investisseurs ignorent, mais qui ne peut plus être ignorée.

Pour Blackrock, une économie avec une transition climatique sera bien plus prospère que si aucune action n’est prise, car si aucune mesure significative n’est prise, les conséquences des catastrophes naturelles, les conséquences pour les populations dans des zones à risques, etc, seront très dommageables et mènerait plus à un appauvrissement des sociétés. Des catastrophes qu’on souhaiterait tous éviter, même au-delà du simple aspect économique, évidemment.

Sur le graphique ci-dessous, on voit les prévisions de PIB de la Chine jusqu’en 2040 avec en vert l’hypothèse d’une économie avec une transition verte, et en orange, l’hypothèse d’une économie où aucune action n’est prise. Pour Blackrock, c’est un enjeu majeur qui se joue maintenant, et non pas d'ici à quelques années.

PIB Chine
PIB Chine

Les Investissements Socialement Responsables sont d’ailleurs très en vogue actuellement, avec la plupart des indices actions durables, ISR, ou ESG qui surperforment leur indices parents. Sur un an, 83% des indices actions durables surperforment leurs indices parents, et sur 3 ans et 5 ans, c’est 100%.

indices actions durables
Indices actions durables

Par exemple, l'indice MSCI World ESG Enhanced qui est basé sur l'indice MSCI World, est conçu pour maximiser l'exposition aux facteurs Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) tout en réduisant l'exposition aux entreprises émettant le plus de dioxyde de carbone ou équivalent. On peut voir que sa performance est quand même très proche de l’indice parent et que la surperformance n’est pas très élevée, de seulement 0,38% par an depuis 2012.

MSCI ESG
MSCI ESG vs MSCI World

En tout cas, les flux d’investissement se dirigent de plus en plus vers des investissements durables et ESG. En 2021, les flux vers les ETF ESG européens ont atteint 84 milliards d'euros, contre 44 milliards d'euros en 2020 et un faible 16 milliards d'euros en 2019. Et cette tendance pourrait encore s'accélérer.

ESG flow
ETF ESG Flow

Le dernier changement majeur est le contexte inflationniste qui pourrait perdurer.

 
Ça fait plus de 30 ans qu’on connaît une inflation modérée en France, généralement en dessous des 2%. Pourtant, historiquement, on a aussi connu des périodes de forte inflation soutenue, comme dans les années 70 où l’inflation tournait autour de 10% par an.

Certains voient le contexte actuel d’inflation comme temporaire, certains diront quand même qu’il y a un certain goulot d’étranglement de l’offre en services et produits, une flambée des prix des matières premières, et in fine, une inflation grandissante, notamment aux US et aussi en Europe (+7,5% en mars 2022 sur 12 mois glissants).

Inflation pays par pays
Inflation par pays au 22 mars

Je vous expliquais de tous les dangers et causes de l’inflation dans cette vidéo.

Ce changement pourrait rebattre les cartes des investissements : actions versus obligations, actions growth versus actions value, obligations à taux fixe versus obligations indexées.

Je vous parlais déjà des 7 techniques pour se protéger de l’inflation dans cette vidéo si ça vous intéresse.

Par contre, il y a bien une chose qui ne changera pas : c’est le succès de la gestion passive sur la gestion active, même en période de crise économique ou de marchés perturbés.

SPIVA fait deux fois par an des études statistiques comparant les fonds professionnels face à leurs indices de référence, qui peuvent facilement être trackés par des ETF. Les résultats sont assez catégoriques : plus de 92% des fonds professionnels, par exemple sur le S&P 500, n'arrivent pas à battre leur indice de référence sur le long-terme.

spiva
Étude spiva S&P500

Il y a donc des principes de base à appliquer quelque soit la situation du marché :

  •  Limiter ses frais au maximum, des intermédiaires, des fonds, de courtage
  • Diversifier largement : avoir uniquement des actions américaines pourraient ne pas être une bonne idée
  • Être bien préparé, quel que soit le contexte, et suivre sa stratégie. Une des pires erreurs serait d’errer sur les marchés financiers au feeling.
  • Ne pas oublier le couple rendement-risque : dans le monde de l’investissement, on a du rendement car on prend des risques. Donc, il faut forcément apprendre à gérer ce risque.

Vous pouvez aussi suivre mon actu et l’actu en Bourse, des marchés, des ETF etc sur mon Telegram ainsi que sur ma chaine YouTube.

La bourse avec bon sens - Ebook ETF

Mon livre offert !

5 minutes par mois pour s'enrichir durablement grâce à la bourse et aux ETF.

+ de 150 avis Amazon
4.7/5

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

AVERTISSEMENT :

Toutes les informations trouvées sur ce site, y compris les  documents, idées, opinions, points de vue, prédictions exprimées ou implicites, sont uniquement destinées à des fins d’information, de divertissement ou d’éducation et ne constituent pas un conseil en investissement. Considérez la pertinence de ces informations au regard de vos objectifs, de votre situation financière et de vos besoins, et demandez conseil à un professionnel le cas échéant.

Recevez gratuitement mes prochaines analyses vidéos ou articles et des ressources exclusives.

Rejoignez une communauté de plus de 21 000 personnes.

S'investir

Les mails privés de S'investir

La Bourse et les ETF accessibles à tous

Les stratégies avancées & les principes simples pour booster vos performances, diminuer vos risques et battre plus de 97% des investisseurs à long-terme.

Pas de spam | Confidentialité garantie | Possibilité de se désabonner à tout moment
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de vous inscrire à la newsletter pour être informé des nouveaux contenus de S’investir, des produits de ce site, et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité.

Recevez mes meilleurs conseils et analyses gratuitement par mail
(épargne, investissement, bourse, ETF, fiscalité, crypto …)

Le but ? Développer votre patrimoine financier, vos connaissances, minimiser vos risques et maximiser vos performances.

La bourse avec bon sens - Ebook ETF

Apprenez à épargner et investir en bourse efficacement

Recevez mon livre gratuitement